Visite Foyer Territorial de l’Enfance de Martinique (FTEM)

Visite du Président Serge LETCHIMY, accompagné d’une délégation d’élues, la Conseillère Exécutive THALY-BARDOL, les conseillères Jenny DULYS PETIT et Rosalie DUNON au Foyer Territorial de l’Enfance de Martinique (FTEM) ce mercredi 3 novembre 2O21

Cette visite a été l’occasion pour le Président du Conseil Exécutif de découvrir les différents lieux de vie de quelques-uns des 1200 enfants pris en charge chaque année par la CTM au titre de l’Aide Sociale à l’Enfance. Le Foyer Territorial de l’Enfance de la Martinique (FTEM) accueille 91 de ces enfants, dont 24 en pouponnière, confiés à la collectivité.

La rencontre avec la direction et les personnels a permis la mise en lumière de différents dispositifs déployés par cet établissement pour la prise en charge de ces mineurs, dont certains particulièrement innovants, notamment en matière d’accompagnement à la parentalité, qu’il convient de soutenir et pérenniser. Les moyens de ce soutien et de la pérennisation de ces dispositifs seront recherchés.

L’accent a aussi été mis sur les besoins en dispositifs d’accompagnement pour ceux de ces enfants nécessitant des modalités de prises en charge particulières et renforcées, mêlant à la fois le soin et la prise en charge psycho socioéducative.

Actuellement, ce type de dispositifs fait cruellement défaut au territoire et son absence limite le champ des interventions en faveur de ces jeunes. Des travaux seront engagés, notamment avec les acteurs du soin, pour doter le territoire à très brève échéance de ces outils qui amélioreront la qualité de la prise en charge

Le Président et les élues qui l’accompagnaient ont aussi tenu à réserver des temps d’échanges avec les enfants et adolescents rencontrés. Ces derniers ont pu avec leurs mots exprimer leurs attentes vis-à-vis de la collectivité et plus particulièrement, ceux qui en fin de parcours de prise en charge. Le PCE a tenu à les rassurer sur les engagements qui sont ceux de la collectivité à continuer à les accompagner sur les premières années de leur majorité.