Un nouveau Centre de Secours et d’Incendie à Rivière-Salée

Après ceux de Trois-Ilets et du Lamentin, Alfred MARIE-JEANNE a inauguré ce Jeudi 7 novembre, le nouveau Centre de Secours et d’Incendie de Rivière Salée.

Cette inauguration s’est tenue en présence du Préfet de la Martinique Franck ROBINE, du Président du Conseil d’Administration du Service Départemental d’Incendie et de Secours, Belfort BIROTA, du Maire de Rivière Salée, André LESUEUR et du Colonel hors classe Patrick TYBURN, Directeur du SDIS.

A cette occasion, une convention a été signée entre le Président du Conseil Exécutif de la CTM, Alfred MARIE-JEANNE et le président du SDIS, Belfort BIROTA concernant le versement d’une subvention exceptionnelle au Service d’Incendie et de Secours pour l’achat de matériel. Cette  convention a pour objet de définir et de préciser les conditions de versement et d’utilisation de la subvention d’équipement allouée par la CTM au SDIS.

Assurer la prévention et les secours aux personnes

Le service Départemental d’Incendie et de Secours (SDIS) doit, de part la nature de son activité, être logé dans des bâtiments de classe D relatif à la classification et aux règles de construction parasismique.

Face au nombre insuffisant d’équipements, de structures adaptées et aux normes techniques, et au regard des risques naturels majeurs auxquels notre population Martiniquaise est exposée, la Collectivité Territoriale de Martinique a mis en place une équipe projet afin de procéder à la construction d’un ensemble de casernements, mieux adaptés aux besoins et à la réalité du terrain.

Cette nouvelle caserne s’inscrit en effet dans le cadre du Plan Séisme Antilles, qui prévoit la construction de 12 centres d’incendies sur l’ensemble du territoire. La CTM intervient sur l’ensemble de ce Plan, à hauteur de 6 400 000 euros.

Les casernes des Trois-Ilets et du Lamentin ont été inaugurés en 2018. Les chantiers du Vauclin et de Case-Pilote sont actuellement en cours.Il est prévu la construction des Centre d’Incendie et de Secours de Basse-Pointe et du Diamant. Les travaux devraient démarrer dans le courant de l’année 2020. Par ailleurs, la CTM accompagne le Service Territorial d’Incendie et de Secours pour la construction de l’antenne urbaine de Fort-de-France.

Ces opérations de construction poursuivent plusieurs objectifs :

  • Harmoniser l’implantation des  casernements sur  ut tout le département.
  • Construire un bâtiment aux normes parasismiques.
  • Fournir aux pompiers les moyens d’interventions leur permettant d’assurer leur mission.
  • Fournir des conditions d’exercice plus convenable et plus sécurisé aux pompiers.
  • Eviter l’isolement d’une grande partie du territoire non pourvu de casernements.

La Caserne de Rivière-Salée

Un CIS est une unité territoriale chargée principalement des missions de secours.

Cette unité est créée par arrêté du préfet et peut-être classée suivant son importance en centre de secours principal, centre de secours ou centre de première intervention.

Le Centre d’lncendie et de Secours de Rivière-Salée est classé Centre de Secours (CS), ce qui signifie que son effectif et son organisation doivent lui permettre d’assurer le départ et l’armement en personnel d’au moins deux engins de secours.

L’effectif total du CS Rivière-Salée est actuellemnt de 94 sapeurs-pompiers (16 professionnels et 78 volontaires) et il dispose de 6 engins d’intervention (1 camion citerne grande capacité (CCGC), 1 camion citerne rural (CCR), 2 véhicules de secours et d’assistance aux victimes (VSAV, 1 véhicule tout usage (VTU), 1 véhicule transport de personnel (VTP)).

Le Centre de Rivière-Salée intervient en premier appel sur le secteur de Rivière-Salée, Trois-Ilets, Anses d’Arlets, et Diamant.

La contribution financière de la CTM pour cette construction s’élève a 854 679 euros, auxquels il faut rajouter le coût de la conduite d’opérations estimée à environ 90 000 euros.

Le SDIS  reçoit une subvention d’équipement

Au-delà de la construction de bâtiments, le renouvellement du parc de véhicules est aussi une des priorités de la CTM. Après l’inauguration de cette nouvelle caserne, la CTM va au-delà de ses obligations légales en signant une nouvelle convention pour poursuivre le renouvellement du parc d’engins obsolètes.

En effet après la convention de 2018 qui a permis l’acquisition de 10 véhicules pour un montant de 1 465 753,59 euros, Alfred Marie-Jeanne et Belfort Birota ont signé une convention pour l’acquisition du matériel d’incendie et de secours grâce à une subvention de 2 000 0000€ allouée par la CTM , à savoir :

  • 15 véhicules de secours et d’assistance aux victimes
  • 1 fourgon-pompe-tonne
  • 1 bateau de reconnaissance et de sauvetage
 En 2020, il est prévu une dernière phase de renouvellement du parc de véhicules pour un montant de 1 800 000 euros.