« Sé Yonn a lot » : Un plan d’actions Etat/CTM pour maintenir le lien social

Audrey Thaly-Bardol, Conseillère Exécutive en charge de l’action sociale, Dominique Savon, Directrice de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités, Olivier Coudin, Directeur Général Adjoint de l’ARS et Rodrigue Dufeal, adjoint du directeur de la CAF ont présenté le bouclier social « Sè yonn a lot » à la presse en présence du maire de la Ville de Trinité, Frédéric Buval.

Ce plan d’actions a pour objectif de maintenir le lien social et lutter contre l’isolement des populations vulnérables en cette période délicate.

Dans le cadre de cette conférence de presse, une visite de l’épicerie sociale et solidaire de Trinité a été organisée par Gilbert Burgos, président de l’épicerie. Un lieu emblématique des actions menées au profit des populations vulnérables du territoire. 23 enfants ont d’ores et déjà été aidés pour la rentrée scolaire.

Des actions concrètes déployées ou renforcées

  • Renforcement des actions d’aide alimentaire

Dans le contexte de crise sanitaire qui perdure, l’Etat et la CTM restent plus que jamais mobilisés et ont souhaité renforcer les moyens consacrés à ces actions. La Banque Alimentaire de Martinique (BAM) pourra ainsi mettre les denrées obtenues à disposition des CCAS, mais aussi d’autres acteurs y compris à ceux n’ayant pas d’habilitation (convention spécifique avec la BAM) pour une redistribution aux bénéficiaires.

La CTM contribue au financement de la BAM pour un montant de 120 000 € par an et 80000 € dans le cadre de la crise sanitaire.

  • Mise à disposition de chèques services

Depuis cette crise sanitaire, 37 470 € ont été redistribués sous forme de chèques services à 315 familles en grande difficulté. Ces chèques mis à disposition par la Direction de l’action sociale de la CTM constituent la principale réponse d’urgence pour l’aide alimentaire, habillement et actions éducatives après évaluation sociale.

  • Installation d’une épicerie solidaire au profit des étudiants

La crise sanitaire a mis en lumière la nécessité de renforcer l’aide à apporter aux étudiants en difficulté. Les services de l’Etat, la CAF, la CTM et le CROUS en particulier se sont engagés afin d’accompagner la création d’une épicerie solidaire dédiée aux étudiants qui sera portée par l’Association Solidaire des Étudiants de Martinique.

Dans le cadre de la politique jeunesse et de la lutte contre la précarité de la CTM, un Fonds d’aides aux jeunes est disponible au niveau des Missions locales pour un montant de 385 000 € par an.

  • Des points éphémères d’écoute à destination des personnes victimes de violences conjugales

Dans le cadre du nouveau plan « Sè yonn a lot », la CAF soutient à hauteur de 18 000€ l’ouverture d’un second point d’accueil au Centre commercial de Génipa, porté par le CDAD, complétant l’offre de service déjà proposée par le point éphémère du Lamentin.

Parallèlement, la CTM a mis en place dans le cadre d’une convention des intervenantes sociales auprès du Commissariat de Police de Fort de France et sur la zone gendarmerie. Ces intervenantes ont un rôle majeur dans la gestion des crises intrafamiliales. Par ailleurs, la Collectivité assure un soutien financier à l’UFM et participe à la politique égalitaire entre Femmes et Hommes avec le développement de nombreuses actions.

  • Prise en charge des personnes à la rue ou hébergées atteintes de formes non graves de COVID-19

Depuis le 18 août 2021, une équipe mobile effectue un travail d’information et de prévention auprès des personnes sans abri rencontrées en rue, en proposant la mise en place de tests antigéniques et la surveillance de symptômes spécifiques au COVID.

Dans le même temps, l’ACISE met à disposition 12places permettant l’isolement des cas positifs rencontrés à la rue, en tenant compte des profils et des problématiques du public accueilli.

  • Distribution de tests de dépistage aux partenaires

Des auto-tests permettent de sécuriser les centres d’hébergement en accompagnant les personnes à la rue qui souhaitent un hébergement, à s’auto-tester afin de mettre en œuvre, au plus vite la prise en charge sanitaire si elle s’avère nécessaire.

  • Renforcement de la cellule d’écoute SOSO KRIZ et accompagnement psychologique

La cellule d’écoute SOS KRIZ, association s’appuyant sur le bénévolat, a connu avec le déclenchement de l’épidémie COVID, une croissance forte des demandes de la part de la population, en situation d’angoisse, d’isolement ….Aussi, un renforcement de cette cellule a été opérée et maintenu durant la période de la 4èmevague durant laquelle plus de 375 appels ont pu être recensés. Cette association a bénéficié d’un accompagnement financier à hauteur de 124 000 €par la CTM.

Dans ce contexte anxiogène, les 6 psychologues de la Collectivité participent à l’accompagnement des personnes en situation de détresse ou en difficulté éducatives orientées par les travailleurs sociaux

  • Accélération et généralisation du déploiement de la plateforme CAF pour une réponse globale, partenariale et concertée

La CAF par le biais de conventions avec les institutions partenaires, déploie spécifiquement un outil d’accessibilité, « Dites-le nous une seule fois »,permettant aux usagers d’avoir recours aux offres de services de l’ensemble des acteurs du territoire tout en limitant les démarches et les délais.