Collectivement mobilisés et en alerte pour la défense de l’octroi de mer

Réunion avec le Ministère de l’Outremer et les socio-professionnels

Lundi 1er Mars 2021, 8h30 en visioconférence

« Aujourd’hui, de façon unanime, nous réaffirmons que soit enlevés du projet de Décision, le considérant 7 et l’article 2. » Alfred MARIE-JEANNE, Président de la CTM

Comme il était convenu, après la réunion préparatoire du 22 février dernier, c’est aux côtés des socio-professionnels, que le Président Alfred MARIE-JEANNE a participé à la visioconférence organisée ce lundi 1er mars 2021, par le Ministère de l’Outremer,

Faire bloc en montrant la détermination sans faille des territoires concernés (Guadeloupe, Guyane, Martinique, Mayotte, Réunion) pour que le texte révisant le cadre actuel des différentiels d’octroi de mer, reste sans équivoque.

« La référence des 5 et 80 % doit être écartée » exige Miguel Laventure, Conseiller Exécutif en charge des questions financières, fiscalité et octroi de mer.

Tous les socioprofessionnels demandent à l’Etat de rester prudent pour une rédaction juste du texte, dans les négociations en cours avec la Commission européenne sur la reconduction du régime de différentiels d’octroi de mer.

« Il ne faut pas condamner l’innovation et tuer les initiatives, mais assurer l’autonomie de développement de nos territoires. » Josiane Capron, Présidente de l’AMPI

Les représentants du Ministère de l’Outremer confirme avoir pris en compte les inquiétudes remarques et propositions des Territoires et proposent un calendrier de travail pour la transposition en droit français de la prochaine Décision européenne pour le dispositif d’octroi de mer.

Téléchargez ici l’intervention du Président Alfred MARIE-JEANNE