Orientations du Plan d’Aménagement et de Développement Durable de Martinique

Nos objectifs visent à conforter la Collectivité dans ses nouvelles compétences dévolues par les textes, à supprimer les difficultés de cohérence liées à la superposition de « multiples » plans et schémas, sans doute nécessaires pour la France continentale de 545 000 km2 de superficie. 

Dans le cadre de la mise en place du Plan d’Aménagement et Développement Durable de Martinique, le Président du Conseil Exécutif de Collectivité Territoriale, Alfred MARIE-JEANNE a présenté le mardi 23 février 2021 à la Commission d’élaboration du PADDMA (CEPADD) une restitution des analyses et des propositions de la Phase 1 menées au sein des ateliers thématiques mis en place ; ceux-ci ont permis de jeter les premières pistes d’orientation stratégique du PDDMA.

« Le PADDMA sera le document intégrateur d’aménagement et de planification, pour l’horizon 2035. Nous voulons y maintenir la valeur prescriptive qui était conférée jusqu’alors au SAR en vigueur. »

Ces éléments de propositions procèdent d’analyses, qui ont été alimentées par les diverses bases de données et indicateurs statistiques dont nous disposons en Martinique se fondent sur l’ensemble des orientations stratégiques du programme d’études défini pour mener à bien la procédure qui devrait permettre d’arrêter le projet de PADDMA en mai-juin 2021, en vue de son approbation par l’Assemblée de Martinique.

Ce document est par ailleurs alimenté par les différents Plans et Schémas de la CTM et de ceux des partenaires, Etat, chambres consulaires, EPCI….

Le PADDMA sera le document structurant en matière d’aménagement et de développement du territoire devant s’insérer dans la hiérarchie des normes d’urbanisme.

Le document d’orientations stratégiques sera présenté aux élus de l’Assemblée de Martinique lors de la prochaine plénière des 25 et 26 février 2021.

Composition de la Commission d’Elaboration du PADDMA (CEPADD)

10 Conseillers désignés en son sein par l’Assemblée de Martinique

La désignation des Personnes Publiques Associées (PPA) à cette Commission est calquée sur celle que les textes prévoient pour la procédure d’élaboration des SAR, à savoir :

  • le Préfet ou son représentant
  • les Présidents des Communautés d’Agglomération
  • 4 maires de villes de moins de 15 000 habitants à désigner par l’Association des Maires de Martinique,
  • Les maires de villes de plus de 15 000 habitants, à savoir : Fort-de-France, Le Lamentin, Le Robert, Schoelcher, Ducos, Le François, Sainte-Marie, Saint-Joseph,
  • Le président du conseil d’administration du syndicat mixte de gestion du Parc Naturel Régional de Martinique
  • Le président du conseil de gestion du Parc naturel marin.
  • Un représentant de la chambre d’agriculture, de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Martinique, de la chambre de métiers et de l’Artisanat et des organisations professionnelles et des associations agréées de protection de l’environnement si elles en font la demande.
  • Les chambres consulaires, le Comité Régional des Pêches et Élevages Marins ont été invitées d’emblée à désigner leurs représentants, ainsi que l’ASSAUPAMAR, si ils en font la demande
  • Le Président du CESECEM est invité à prendre part aux débats.

Téléchargez le discours introductif du Président Alfred MARIE-JEANNE