Non au violences intrafamiliales faites aux filles et aux femmes !

La CTM se mobilise contre les violences intrafamiliales faites aux filles et aux femmes

« Respè ba jennfi-nou, ba madanm-nou, ba manman-nou, ba tout fanm ! »

Du 19 novembre au 10 décembre 2020

Respè ba jennfi-nou, ba madanm-nou, ba manman-nou, ba tout fanm !

Dans le cadre du plan d’actions relatif à la mise en place de ses politiques égalitaires entre femmes et hommes, la Collectivité Territoriale de Martinique a choisi ce slogan pour mettre l’accent sur les violences intrafamiliales.

Jusqu’au 10 décembre 2020, la Collectivité propose de mener une réflexion sur les violences intrafamiliales faites aux filles et aux femmes, autour de la Journée Internationale pour l’élimination de la violence à l’encontre des femmes, du 25 novembre.

Aujourd’hui, ce fléau social constitue, selon les Nations Unies « l’une des violations des droits humains les plus répandues, les plus persistantes et les plus dévastatrices dans le monde. Elle demeure protéiforme, mais également l’une des moins signalées en raison de l’impunité, du silence, de la stigmatisation du sentiment de honte qui l’entourent ».

Avec un taux deux fois plus important que celui de la France continentale (2,6%), la violence intrafamiliale en Martinique constitue une des urgences récurrentes d’intervention sociale de la politique de la CTM. En effet, signalée à maintes reprises par nos intervenantes sociales en gendarmerie et en police ainsi que par nos partenaires, cette question devient préoccupante. Sans oublier que le confinement lié à la crise sanitaire mondiale a exacerbé les tensions conjugales antérieures, mais aussi plus largement, les conflits dans les familles.

C’est pourquoi la Collectivité a décidé cette année, de mettre l’accent sur cette problématique, afin de sensibiliser massivement autour de cette journée de mobilisation.

En ce sens, et dans le cadre de la campagne de prévention des violences sexistes et sexuelles au travail, la Collectivité Territoriale de Martinique s’est engagée dans une démarche de sensibilisation à l’égard de son personnel. Pour ce faire, une campagne d’affichage contre ces violences, a été lancée en juillet 2020 et est désormais déployée sur tous ses sites.

Aujourd’hui, la CTM poursuit sa démarche, en renforçant ses actions de prévention.

En interne, plusieurs actions au programme :

  • Un Concours interne mixte de bandes dessinées et de scénarios typiques sur le thème de la Prévention des Violences Sexistes et Sexuelles au Travail
  • Deux (2) Webinaires à l’attention du personnel en charge du social : « L’égalité femmes-hommes : un enjeu de management stratégique » le 27 novembre et « Sensibilisation aux violences faites aux filles et aux femmes : du repérage à l’accompagnement », le 30 novembre 2020
  • Une Campagne d’information sur les différentes formes de harcèlements reconnues par la jurisprudence,
  • Une Campagne de communication au format bannière mail dans les signatures afin de sensibiliser les collègues et partenaires extérieurs à la prévention des violences sexistes et sexuelles au travail,
  • Le Lancement du dispositif de signalement des actes de violence, de discrimination, de harcèlement et d’agissements sexistes au sein de la Collectivité. Et, bien d’autres actions…

Oranger le monde

Par ailleurs la Collectivité Territoriale participe au projet « Oranger le Monde » avec le club Soroptimist Les Flamboyants Côte Caraïbes pour lutter contre les violences faites aux femmes.

C’est ainsi que plusieurs sites de la CTM sont illuminés en « orange » jusqu’au 10 décembre : Le siège de la CTM à Cluny, la Villa Chanteclerc, le Musée du Père Pinchon, le Musée d’Histoire et d’Ethnogaphie, la Bibliothèque Schoelcher, l’immeuble Concorde et l’Ecomusée à Rivière-Pilote.