HAMID «Une poïétique de l’intime»

Villa Chanteclerc

Du 6 au 27 mars 2021

Du 6 au 27 mars 2021, la Villa Chanteclerc accueille une exposition en hommage à l’artiste plasticien HAMID, martiniquais d’origine marocaine et décédé en 1997.

En ressortant son œuvre intemporelle, cette exposition veut faire comprendre et partager les valeurs transculturelles de l’expression artistique plastique poétique d’HAMID, liées à la « diversalité » (Edouard Glissant) et à l’universalité de ses thèmes.

Autour De Muryelle MOULFERDI directrice du projet, une équipe s’est mobilisée avec la plasticienne Marie GAUTHIER, commissaire de l’exposition et du scénographe Pierre MONTAGARD.

Une soixantaine de dessins et de peintures seront présentés au public.

Le choix du commissariat s’est porté en priorité sur les dessins qui parfois ont été exploités dans des tableaux présentés en écho dans l’exposition. Ces dessins présentent, sur des fonds monotypés, des formes qui font signe : la lune, l’oiseau, le chien, des écritures et des chiffres.

Agencés de façon à la fois répétitive et variable, ils déterminent du sens que le spectateur est invité à apprécier et à s’approprier dans sa propre culture, selon un cheminement singulier, ouvert à l’intime de soi.

Vernissage le Vendredi 5 mars à partir de 17h30, dans le respect des règles liées à la crise sanitaire.

Exposition ouverte au public le 6 mars : Horaires : de 10h à 17h

Entrée gratuite

Biographie d’Hamid MOULFERDI

Hamid 1961-1997. Marocain, étudie à l’école coranique et se forme en ingénierie informatique. Épouse une Martiniquaise Muryelle Moulferdi et s’installe en Martinique.

Artiste autodidacte, admiratif de Paul Klee, Hamid a une très haute idée de sa mission d’artiste et de poète.

Les dessins présentés dans l’exposition : HAMID, une poïétique de l’intime sont parmi ses dernières œuvres et prennent un caractère testamentaire.

Les œuvres d’Hamid sont exposées dès 1986. Membre fondateur de l’association artistique AMPC (Association Martiniquaise des Plasticiens Contemporains). On dénombre une douzaine d’expositions individuelles en Martinique, à New York, et de nombreuses expositions collectives en Allemagne, Equateur, Cuba, Sénégal, Saint Domingue, USA, Barbade, Haïti, France, Martinique. Il participe aux biennales, de l’Equateur en 1994, de Dakar en 1992, de Saint-Domingue en 1992, de la Havane en 1989.

Hamid reçoit plusieurs distinctions : Médaille d’Or à la Biennale de Saint Domingue en 1994, et Best Other Media à Antigua en 1989.

Les œuvres d’Hamid sont représentées dans les collections privées et publiques à Cuba au Centre Wifredo Lam, au FRAC Martinique, à la CTM et au Musée Gauguin en Martinique.

Certaines de ses œuvres apparaissent dans des illustrations au Courrier de l’UNESCO, de 1992 à 1994.

2020 voit son inscription à la Bibliothèque de France (BNF).