Fonds Européens : Journée d’échanges avec des bénéficiaires des aides européennes

Ce 4 novembre, une délégation d’élus et d’administratifs est allée à la rencontre des bénéficiaires des fonds européens.

Ce lundi 4 novembre 2019, les membres de la commission sectorielle des Affaires Européennes et Coopération, Présidée par Madame Marie-Line LESDEMA, accompagnés des agents de la Direction des Fonds Européens, étaient sur le terrain toute la journée afin de rencontrer quelques bénéficiaires des Fonds européens de la programmation en cours.

L’occasion pour chacun des membres de la commission de passer du papier au terrain et de voir in situ la concrétisation des projets portés par cette dite-commission.

Du centre au sud, la délégation s’est rendue chez les quatre entreprises suivantes :

La société SAGIP, sise à Californie Lamentin. Elle a bénéficié du FEDER pour la modernisation de son parc de machines afin d’assurer la qualité des produits finis et d’élargir sa gamme de menuiseries.

Ces nouvelles machines, moins énergivores, contribuent à une consommation optimale de l’énergie propice à des économies substantielles et à la protection de l’environnement ;

L’exploitation agricole de Thierry BEDER, sise au Saint-Esprit. Il a bénéficié du FEADER pour la diversification de sa production agricole et pour le développement de cultures vivrières. Ce financement lui permet d’accroître tant en quantité qu’en qualité ses productions et d’améliorer le taux de satisfaction de sa clientèle locale.

L’Hôtel Bambou, sis aux Trois-Ilets. Il a bénéficié du FEDER pour la modernisation de son parc hôtelier datant des années 80. Cette modernisation se manifeste par l’augmentation de la capacité d’accueil de l’hôtellerie et des nouveaux hébergements touristiques. Ce parc hôtelier répond ainsi aux exigences des standards internationaux et aux attentes de la clientèle.

Antilles Vitro Plants, situé à Pelletier, a bénéficié d’un financement du FEDER et du FEADER pour le développement de la variété de banane Cavendish ADI. Cette variété, grâce à sa taille réduite (1.20 à 1.50) permet de faciliter l’effeuillage, la lutte terrestre contre la cercosposriose, l’amélioration des conditions de travail des ouvriers, la modernisation et la mise en sécurité des installations de production.

A l’issue de cette visite, la délégation se réjouit de constater la concordance entre les projets décrits sur papier et la réalité de terrain, la valeur ajoutée de chaque projet pour le développement économique, écologique et sociétal du territoire et enfin de l’utilisation efficiente des fonds.