Emploi, formation : 1ère plénière pour le CREFOP

Le vendredi 3 mars 2017, le Comité régional de l’emploi, de la formation et de l’orientation professionnelles (CREFOP) de Martinique a tenu sa première séance plénière depuis son installation en 2016, dans le cadre de la nouvelle mandature.

Composé de représentants de l’Etat, de la Collectivité Territoriale de Martinique, des partenaires sociaux et de personnalités qualifiées, le CREFOP assure à l’échelle territoriale, la coordination entre les acteurs des politiques d’orientation, de formation professionnelle et d’emploi ainsi que l’articulation de ces dernières dans le cadre d’une gouvernance quadripartite, qui conditionne leur efficacité.

Co-présidé par M. Daniel MARIE-SAINTE, Conseiller Exécutif en charge de la formation professionnelle et par M. Cédric DEBONS, Sous-préfet à la cohésion sociale, la séance du 3 mars avait pour objet d’effectuer le bilan de l’exercice 2016 et de fixer la programmation 2017.

Afin d’assurer les missions qui lui sont confiées par les textes législatifs, le CREFOP s’est doté de quatre commissions thématiques qui permettent aux membres d’effectuer le diagnostic, l’étude, le suivi et l’évaluation des politiques d’orientation, de formation, d’emploi et de développement des territoires. Les travaux de ces différentes commissions, installées au deuxième semestre 2016, ont permis de formaliser différents avis, et travaux visant principalement à permettre :

  1. A l’Etat :
  • De formaliser la liste des formations éligibles au « hors quota » de la taxe d’apprentissage et au compte personnel de formation
  • D’habiliter différents organismes pour la formation des membres des Comités d’entreprise et des CHSCT
  1. A la Collectivité Territoriale :
  • D’engager ou de finaliser le transfert des compétences qui lui ont été confiées par la Loi du 5 mars 2014, notamment en matière de formation des publics sous main de justice, ou des publics handicapés,
  • D’organiser de manière concertée la mise en place de nouvelles compétences, telles que le Service public de l’orientation dont l’une des missions est de prendre en charge les jeunes en situation de décrochage et de mobiliser le « droit au retour en formation initiale »,
  • De disposer d’une méthodologie pour l’élaboration du prochain Contrat de Plan de Développement des Formations Professionnelles qui définit la programmation des actions de formation professionnelles sur le territoire

La programmation 2017, validée en séance, visera à mettre en place différentes politiques structurantes qui se traduiront par la formalisation et la signature de différents documents stratégiques : le Contrat de plan de développement des formations et de l’orientation professionnelle, la Carte territoriale des formations initiales et professionnelles, la Stratégie pour l’emploi et la Convention territoriale pluriannuelle de coordination de l’emploi, de l’orientation et de la formation. Elle garantira le suivi de la mise en œuvre de différents dispositifs, comme le Conseil en évolution professionnelle, la démarche territoriale de qualité en formation ou le plan 500.000 formations qui se poursuivra sur le 1er semestre 2017.

Elle permettra enfin d’assurer la coordination des acteurs du service public de l’emploi, avec la mise en place, depuis le mois de février 2017, d’une Commission « emploi ».