Cyclotron : Un projet médical ambitieux

Rassembler le Cyclotron et le service de médecine nucléaire : Un projet médical ambitieux

Alfred MARIE-JEANNE et le Directeur du CHU, Benjamin GAREL ont fait un point sur l’état d’avancement du projet Cyclotron financé par la CTM, lors d’une conférence de presse ce jeudi 10 octobre, à l’Hôtel de Cluny.

Un tel niveau d’engagement reflète l’importance attachée à ce projet

La Collectivité Territoriale de Martinique et le CHUM ont décidé d’œuvrer ensemble pour l’implantation d’un cyclotron de moyenne énergie (15-18 Mev) en Martinique. Le 16 janvier 2017, une convention de financement a été conclue entre les parties en vue de formaliser leurs engagements mutuels.

Au titre de cet accord, la CTM a attribué au CHUM une subvention d’un montant de 11.602.080,00€. « Un tel niveau d’engagement reflète l’importance attachée à ce projet », comme l’a précisé le Président du Conseil Exécutif.

Un seul et unique nouveau bâtiment au CHU

Le cyclotron est un équipement médical permettant la production de radionucléides et, dans un laboratoire associé, la préparation de médicaments radiopharmaceutiques qui, après administration aux patients seront détectés par un autre appareil, le TEP-SCAN ou la TEP-IRM, pour le diagnostic des tumeurs cancéreuses ou le diagnostic des maladies neurodégénératives telle que la maladie d’Alzheimer ou encore le diagnostic des maladies cardiaques.

En parallèle du cyclotron, le CHUM doit se doter d’un TEP-SCAN et d’une TEP-IRM au sein d’un service de médecine nucléaire qui doit monter en charge et être modernisé, l’actuel service étant de surface restreinte et peu adaptée.

Afin d’optimiser le fonctionnement de cet équipement avec une équipe hospitalière spécialisée dédiée, un seul et unique nouveau bâtiment au CHUM abritera le cyclotron, déjà acquis, et le service de médecine nucléaire, en y intégrant également le laboratoire d’anatomie cytologie pathologique et la pharmacotechnie (notamment préparation des chimiothérapies), directement liés au dépistage et au traitement des cancers.

Construire un centre d’excellence

Cette nouvelle structure permettra de développer un projet médical plus ambitieux : les capacités du cyclotron seront plus complétement exploitées et les diagnostics réalisables plus largement étendus.

En plus du nouveau projet médical qu’il permet, ce bâtiment aura pour ambition de développer sur le site de l’hôpital Pierre Zobda Quitman une synergie autour de la recherche contre le cancer.

Enfin, en terme d’exploitation, l’installation du cyclotron et de la médecine nucléaire dans un même lieu représentera un gain substantiel pour le CHUM puisqu’il permettra de supprimer le transport entre les 2 entités (suppression du véhicule et des chauffeurs, simplification des livraisons des médicaments radiopharmaceutiques et mise à disposition de ces médicaments immédiatement après leur production).

L’’objectif pour la Collectivité Territoriale de la Martinique et le CHUM est de réaliser de manière coordonnée et ambitieuse sur le site de La Meynard, la construction d’un centre d’excellence en matière de diagnostic des cancers à échéance de juin 2021.


D’ores et déjà, après appels d’offres, le cyclotron et les enceintes de radiosynthèse ont été choisis et commandés.