Commerce de proximité : les Régions à l’action

Les Présidentes et Présidents de Région, réunis aujourd’hui pour leur Conseil hebdomadaire, proposent au chef de l’Etat de s’inspirer des nombreux dispositifs déjà déployés par les Régions pour sauver le commerce de proximité.

« Depuis le début de la crise, nous défendons la vie en protégeant le quotidien de nos concitoyens face à la crise, en étant aux côtés des commerces et entreprises régionales et en accompagnant la vie culturelle et sociale dont nous avons tant besoin », déclare Renaud Muselier, Président de Régions de France.

« Alors fixons un cap clair avec un calendrier précis. La circulation du virus est en nette baisse, les hospitalisations commencent à baisser aussi : le Gouvernement doit allumer la lumière au bout du tunnel et fixer un calendrier, une méthode de réouverture des commerces. C’est une priorité absolue et vitale pour tous les travailleurs de la profession », poursuit Renaud Muselier.

« La crise économique et sanitaire, dont l’impact est considérable sur le petit commerce, nécessite une mobilisation générale et du pragmatisme pour sauver cette période décisive des fêtes de fin d’année. L’État pourrait ainsi soutenir en priorité les nombreux dispositifs et actions d’ores et déjà déployés par les Régions, en tant que chefs de file du développement économique et QG de la relance. A plus long terme, la crise confirme la nécessité d’une action massive des pouvoirs publics pour renforcer massivement la digitalisation des TPE-PME. Les Régions expérimentent déjà ces mesures à leur échelle », conclut le Président de Régions de France.

Exemples de mesures déjà en place dans les Régions

Agiles et réactives, dès le premier confinement nos Régions ont mis en place de nombreuses mesures, avec leurs partenaires, pour :

  • Soutenir la consommation locale en vue des fêtes de fin d’année et au-delà
  • Favoriser les « places de marché » locales
  • Venir en aider les producteurs locaux
  • Digitaliser les TPE-PME

En voici quelques exemples :

Auvergne-Rhône-Alpes

Dans le cadre de son plan de soutien aux commerçants et artisans (50 M€), la Région propose :

  • « Financer mon investissement ». Cette aide financière porte sur les investissements liés à l’installation ou la rénovation du local commercial, neufs ou d’occasion, notamment les dépenses liées à l’organisation de vente à emporter et livraison à domicile. Subvention jusqu’à 5 000 €
  • « Mon commerce en ligne ». Aide économique aux commerçants mettant en place une solution de vente en ligne . Subvention jusqu’à 1 500 €
  • Solution Performance globale ». Aider les activités non sédentaires : financement des investissements matériels . Subvention jusqu’à 10 000 €
  • « Solution Performance territoriale ». Cette aide financière s’adresse aux collectivités, aux associations de commerçants pour financer le développement d’outils numériques. Subvention jusqu’à 25 000 €

En complément, la Région va mettre en ligne un annuaire régional jachetedansmaregion.fr. L’annuaire recensera les commerçants proposant de la vente en ligne sur le territoire et renverra vers leurs solutions de vente en ligne qu’il s’agisse de click and collect ou de vente à distance.

Une hotline dédiée aux commerçants et aux artisans sera disponible le 23 novembre.

Bourgogne-Franche-Comté

En Bourgogne-Franche-Comté, 10 000 établissements ont dû, de nouveau, baisser leur rideau le 30 octobre. Pour leur venir en aide, la logique de territorialisation impulsée au printemps est toujours de mise afin d’agir au plus près des besoins, en coopération avec les intercommunalités. Initialement doté de 16,8 millions d’euros, le fonds régional des territoires est abondé par la Région de 5,6 millions d’euros supplémentaires. Et il est assoupli : les intercommunalités pourront ainsi verser des aides individuelles au fonctionnement permettant, par exemple, aux artisans et commerçants de régler leur loyer. Ces subventions sont aussi destinées à soutenir les petites entreprises qui souhaitent développer des solutions de e-commerce.

Bretagne

Responsable des aides aux entreprises à l’échelle du territoire breton, la Région offre la possibilité aux intercommunalités qui le souhaitent de prolonger jusqu’au 30 juin 2021 leurs dispositifs d’urgence créés pour faire face à la crise. De nouvelles modalités sont également proposées dans son « PASS Commerce et artisanat », en particulier sur le volet numérique.

  • PASS Commerce et artisanat – volet numérique

Cofinancé par la Région et les EPCI, le PASS Commerce et artisanat peut accompagner les artisans et commerçants à prendre le virage du numérique. Chaque intercommunalité pourra adapter le dispositif et assouplir les modalités pour faciliter l’acquisition de matériels ou l’achat de prestations d’accompagnement ou de formation :

  • Aide jusqu’à 7500 €
  • Dépenses éligibles à partir de 2 000 € pour les investissements numériques (3 000 € pour les autres)
  • Financement jusqu’à 50% des dépenses éligibles liées au numérique (30% pour les autres)
  • Possibilité de déposer une nouvelle demande sans attendre le délai de carence de 2 ans si le plafond d’aide de 7500 € n’est pas atteint

Plus d’informations www.bretagne.bzh/pass-commerce-artisanat

  • Place de marché numérique

Pour faciliter la vente en ligne des produits des commerçants et artisans locaux, la Région soutient les intercommunalités, jusqu’à 15 000 €, dans la mise en œuvre de places de marché numérique (market place) sur leur territoire. Lancée lors du premier confinement à l’initiative de la Région Bretagne, la plateforme produits-locaux.bzh propose une large sélection de produits terre & mer disponibles à la livraison à domicile, en magasin de proximité ou via le retrait en drive et « clique et collecte ».

Centre-Val de Loire

La Région Centre-Val de Loire, réactive et solidaire, a lancé et co-construit des dispositifs et outils pour soutenir les commerçants et artisans dans la proximité, au plus près de leurs besoins.

  • Soutien à la digitalisation des commerçants, artisans, producteurs et restaurateurs avec un chèque de 500 euros et un accompagnement à la mise en place des outils
  • Lancement d’un appel à projet « Attractivité » afin de soutenir les regroupements locaux de commerçants et artisans dans la mise en place d’actions d’animation et de développement des commerces des centres-villes.
  • Mise en ligne du portail régional Localdabord.centre-valdeloire.fr pour référencer les plateformes existantes et les commerçants, artisans et restaurateurs du territoire, dans le prolongement de la plateforme des produits frais et locaux régionaux lancée lors du 1er confinement.
  • Prolongation et assouplissement du Fonds de solidarité régionale Renaissance, qui apporte une réponse réactive et efficace aux petites entreprises de moins de 20 salariés, durement touchées dans la période. Elaboré par la Région et financé avec la Banque des Territoires et les Intercommunalités, le Fonds Renaissance s’inscrit dans la proximité.

De 5 000 € à 20 000 € d’aide sous forme d’avance remboursable sans intérêts ni garanties. Aide additionnelle de 20 % pour les projets en matière de transition écologique. Versement en totalité dès acceptation. Remboursement sur 5 ans après un différé de 18 mois.

Corse

  • Aide à la création de sites e-commerce de proximité Favoriser le développement de sites de e-commerce d’entreprises insulaires (TPE de moins de 20 salariés). Cela concerne la prise en charge du financement d’une Plateforme e-Commerce de 50 à 100 produits avec un nom de domaine en « .corsica ». Cette plateforme intègre au minimum un module de paiement, un module de livraison, ainsi qu’un an d’hébergement de la plateforme, une adresse email, un référencement de type SEO de base et l’accompagnement pour la réalisation et la mise en place du site. 500 entreprises ciblées pour un budget de 500.000€.
  • Mesure de soutien territorial au commerce connecté : soutenir les communes (ou leurs groupements) pour le déploiement de solutions digitales en faveur de l’activité des commerces de leur territoire au travers de solutions favorisant la visibilité, l’attractivité et le développement de la vente en ligne : solution de référencement, click-and-collect, drive, marketplace, fidélisation et animation commerciale.   Coût global : 200 000 € (prise en charge de 80% des coûts éligibles).

  Grand Est 

  • La prise en charge des loyers des petits commerçants

Afin de répondre aux nouvelles difficultés rencontrées par les entreprises, la Région et les partenaires engagés (BDT, CD, EPCI) dans le déploiement du Fonds Résistance font évoluer cet outil de dernier recours, afin de proposer deux nouveautés :

  • la prise en charge des loyers des petits commerçants sur les périodes de fermeture administrative,
  • le relèvement des seuils à 30 000 euros pour les activités touristiques et culturelles.
  • Un grand plan de digitalisation des entreprises

Fortement fragilisés par la crise économique, les artisans et petits commerçants bénéficieront d’une accélération de leur digitalisation dans le cadre du dispositif « Grand Est transformation digitale ».  Ce programme prévoit deux types de parcours (individuel et collectif). La mobilisation de l’écosystème local sera accéléré grâce à l’aide et l’engagement de la CCI Grand Est et de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat Grand Est. Elle labellisera des prestataires vers lesquels les entreprises se tourneront pour bénéficier de cet accompagnement.

Les entreprises vont également bénéficier d’un chèque de 1 500 € d’aide à la digitalisation via des prestataires labellisés par la Région. Ce chèque permettra aux entreprises d’optimiser leur organisation, d’adapter le design de l’offre, de déployer une stratégie de commercialisation et de communication. Pour 2021, l’objectif est de permettre à 800 entreprises d’intégrer cette démarche de digitalisation.

Enfin, la Région Grand Est, en partenariat avec la CRCI et la CRMA, déploiera une solution régionale de prise de rendez-vous en ligne à disposition de tous les commerçants et les artisans du territoire, afin de faciliter leur transition vers le e-commerce.

  • Des formations accessibles à distance

Dans ce contexte de crise, la Région va financer des formations à distance pour les commerçants et les indépendants via :

  • 2000 places de formations numériques gratuites dès la mi-novembre pour les commerçants.
  • 100 places de formations certifiantes immédiates en anglais ou en allemand pour encourager l’ouverture des commerces du Grand Est à de nouveaux futurs marchés et/ou auprès d’une clientèle étrangère.
  • 10 000 licences de e-learning en anglais, en allemand ou en espagnol, à compter de fin décembre pour accéder à une plateforme gratuite de pratique des langues étrangères accessible 24h/24.

Enfin la Région prévoit la mise en ligne, avant la fin du mois de novembre, d’une plateforme régionale référençant toutes les places de marché et les plateformes d’achat local « du producteur au consommateur» sur le territoire du Grand Est.

Guyane

En l’absence de confinement, les mesures déployées par la Collectivité Territoriale de Guyane visent à favoriser la relance économique, plus globalement sur le territoire, avec notamment le déploiement du fonds européen REACT-EU. Le REACT-EU en Guyane c’est 130 millions € pour contribuer à une relance économique verte, numérique et résiliente. Les 2 actions proposées en faveur de la transition numérique des entreprises :

  • Accompagnement de la transition numérique des TPE. Cela Comprend les volets suivants :
  • Diagnostic des besoins (proposition de formation d’enquêteurs qui pourraient dans un second temps être affectés au volet accompagnement);
  • Formation aux usages numériques des chefs d’entreprise ;
  • Montage d’un projet ;
  • Demande de financement ;
  • Accompagnement (6mois).

Les volets diagnostic et accompagnement pourront être mis en œuvre à travers des « tickets service numériques ». Un groupe de travail est constitué afin de définir la contribution au projet de chaque partenaire (CTG, chambres consulaires).

  • Plateforme marketplace

De nombreuses entreprises sont durement touchées par les restrictions dues au COVID 19. Il s’agit de créer une plateforme numérique leur permettant d’utiliser ce nouveau vecteur de vente. La plateforme est ouverte à tous les secteurs d’activité et l’accès sera gratuit durant la période de restriction COVID. Par ailleurs, des aides directes à la création de sites internet de vente en propre restent possibles via le PO FEDER l’OS5 (Développement des usages numériques subventionné à 85% au fil de l’eau).

Hauts de France

La Région a lancé le 3 novembre un appel à projets pour le référencement de « solutions de digitalisation des commerçants des Hauts-de-France dans le cadre de l’urgence sanitaire ». Pour coordonner cette initiative, la Préfecture de région, le Conseil Régional, la CCI de région, la Chambre des Métiers, le Medef des Hauts-de-France et le Medef Grand Lille ont constitué une cellule « solutions de digitalisation des commerçants des Hauts-de-France dans le cadre » qui sera chargée de référencer les solutions nationales et régionales qui permettront aux commerçants de s’équiper rapidement et de manière pérenne.

Île-de-France

  • Le Chèque numérique à destination des commerçants et artisans : d’un montant maximum de 1 500€, il vise à accélérer la transition numérique et l’activité en ligne des artisans et commerçants de moins de 20 salariés. Cette aide peut permettre de financer plusieurs types de dépenses : la création d’un site internet, la publicité digitale et les abonnements à des  places de marché. La Région a ajouté récemment dans les dépenses éligibles le développement de solutions de livraison et de vente à emporter ou encore la formation aux outils numériques pour ceux qui en éprouveraient le besoin. Chèque commerces : 660 bénéficiaires pour 800 K€ (1.600 chèques donnés ou en cours), total disponible 5 M€ (2020/21). Il existe également un chèque numérique à destination des communes, qui les aide à créer une place de marché jusqu’à 10.000€.
  • Dès fin mars, la plateforme de « solutions Covid-19 » a été mise en place sur la plateforme Smart Services de la Région afin d’abriter près de 750 solutions qualifiées à destination des entreprises, des professionnels de santé mais aussi des bien sûr des commerçants franciliens. Ainsi ce sont près de 130 solutions disponibles pour eux (solutions de livraison, de référencement…) rendues accessibles via cette plateforme. https://smartidf.services/fr/solutions-covid19
  • Enfin, la Région Ile-de-France s’est engagée sur la mise en place de la plateforme mescommerces.iledefrance.fr, développée par Solocal (pages jaunes).

Martinique

La Collectivité Territoriale de Martinique a décidé de soutenir les acteurs économiques, notamment en proposant des actions à mettre en œuvre, dès le mois de décembre, pour les TPE et PE martiniquaises.    Ces nouvelles dispositions viennent à la suite de ce que la Collectivité avait entrepris au 1ier confinement en mars 2020, toujours pour les petites entreprises qui ne dépassent pas 2 M€ de chiffre d’affaires annuel.

Pour rappel

  • la collectivité a indemnisé une partie de la perte d’affaire de mars et avril 2020 par rapport à mars et avril 2019 (enveloppe globale 20 M€).
  • elle a proposé par l’intermédiaire d’un de nos satellites « in house », des prêts à taux zéro avec différé de remboursement d’un an, pour couvrir le besoin de fonds de roulement et d’investissement d’aménagement et d’équipement liés au Covid (enveloppe globale 5 M€).

En décembre 2020

  • Un dispositif numérique ambitieux (enveloppe globale 16,5 M€)
  • Participation à l’équipement des commerces, en matériel informatique et logiciels
  • Aide pour l’amélioration des plateformes collaboratives existantes ou pour la création de market places, afin d’offrir des espaces d’échange à nos commerçants
  • Participation aux frais des webmasters proposés par les organismes accompagnateurs d’entreprise, qui mettent cette ingénierie à disposition des commerces qui font leur transformation numérique.
  • Une subvention égale à un pourcentage du chiffre d’affaire moyen mensuel (enveloppe globale 35 M€), pour les TPE et PE martiniquaises fermées en novembre sur ordre administratif.

Nouvelle-Aquitaine

  • Appel à projets « Plateformes locales et sectorielles » pour financer des places de marché avec l’objectif de soutenir la revitalisation des centres-villes, l’économie de proximité dans les territoires et accélérer la commercialisation en circuits-courts de nos filières.
  • Appel à manifestation d’intérêt à destination de l’ensemble des places de marché françaises avec pour objectif de les inciter à proposer des conditions d’accès tarifaires améliorées et une offre d’accompagnement pour les commerçants, artisans et producteurs régionaux. Les plateformes devront abaisser d’au moins 30% leurs frais de commission sur l’ensemble de l’année 2021 et recruter au moins 50 entreprises régionales. L’action de la Région vient prolonger et approfondir les éventuelles offres solidaires des plateformes mises en place en réponse à l’Appel à Projets de l’État.
  • Subvention entre 1 000€ et 5 000€ (max 50% ) pour les commerçants et artisans dans la numérisation de leur développement commercial et leur relation client.
  • Mise en ligne d’une plateforme solidaire des produits locaux de Nouvelle-Aquitaine pour les producteurs et les restaurateurs https://plateforme.produits-locaux-nouvelle-aquitaine.fr/
  • Création d’une vitrine virtuelle éphémère pour les entreprises régionales de la filière « Cuir, Luxe, Textile et Métiers d’art » made-in-nouvelle-aquitaine.fr

Normandie

  • La Région soutient le développement de fairemescourses.fr, plateforme normande solidaire entièrement gratuite permettant aux commerçants et artisans de proposer très facilement à la vente leurs produits via un espace en ligne dédié. Les consommateurs, de leur côté, peuvent passer commande par l’intermédiaire de la plateforme auprès des commerçants et artisans proches de chez eux et choisir leur mode de paiement et de livraison/retrait parmi ceux proposés par les commerçants eux-mêmes.
  • En outre, la Région Normandie accompagne les artisans commerçants à la transition digitale pour plus de visibilité et la mise en place de plateforme « click and collect » avec l’aide Impulsion Transition Numérique ; 50% de subvention jusqu’à 5000€ pour toutes dépenses de numérisation.
  • Par ailleurs, à plus long terme, la Région et l’AMNC, association qui gère la monnaie complémentaire Normande, le RolloN, travaillent au développement de la plateforme « Au Rendez-vous des Normands », mise en ligne sur le site du RolloN en avril, dès le premier confinement, pour recenser les producteurs agricoles et aquacoles normands ainsi que de nombreux commerces, associations et acteurs du tourisme de notre région. « Au Rendez-vous des Normands » va connaître une refonte majeure en décembre 2020 avec l’intégration d’une place de marché permettant de réaliser des transactions en ligne directement en RolloN, et en Euro pendant les prochains mois, auprès des commerçants éligibles.

  Occitanie

  • Afin de soutenir les artisans, les fabricants et les commerçants d’Occitanie, la Région a lancé le 12 novembre une plateforme digitale entièrement gratuite permettant aux consommateurs de trouver des produits de la vie courante confectionnés ou manufacturés près de chez eux. Cette plateforme offre aussi la possibilité aux commerçants proposant de la commande directe ou du retrait en magasin d’être référencés et de bénéficier de la visibilité de la plateforme régionale. https://dansmazone.laregion.fr/
  • Pour soutenir les restaurateurs, la Région Occitanie ouvre sa plateforme « Tous Occitariens » aux restaurateurs et aux traiteurs proposant la livraison à domicile ou à emporter.
  • La Région accompagne les entreprises et commerçants dans leur démarche de digitalisation, notamment à travers son dispositif L’OCCAL (80 M€ pour le tourisme, le commerce de proximité et de l’artisanat, en partenariat avec la Banque des Territoires, les Départements et les Intercommunalités) qui a été adapté à cet effet : subvention jusqu’à 23.000 euros pour les commerces de proximité. Les Chambres consulaires seront mobilisées en appui sur le volet formation.

  Pays de la Loire

  • La Région lance une campagne publicitaire qui s’est déployée, dès le 21 novembre, dans les médias locaux (presse et radio) et sur le web, et va se renforcer en décembre, par de l’affichage dans les rues des villes et des territoires de la Région. Son principe tient en une phrase : « Cliquer local, c’est vital ! ». Cette campagne de communication est un appel au cœur des consommateurs, pour les encourager à faire le choix de soutenir leurs commerçants de proximité, qui sont l’âme et les poumons de nos villes et villages. Acheter en ligne n’est pas incompatible avec une pratique de consommation responsable et de proximité, bien au contraire !
  • Soutien financier au développement de boutiques locales en ligne (déployées par les CCI et les collectivités locales) et création d’une page de campagne dédiée local.paysdelaloire.fr qui permettra aux habitants de retrouver les principales boutiques locales en ligne du territoire régional.
  • Des aides régionales pour la digitalisation des commerçants/artisans. La Région active toutes les aides régionales qui peuvent venir en soutien des commerces contraints de fermer durant le confinement. Plusieurs dispositifs sont mis en place pour les aider à digitaliser leur activité:
  • une aide au conseil numérique jusqu’à 15 000€ leur permet de se faire accompagner dans leur projet de digitalisation ;
  • un soutien à l’investissement numérique jusqu’à 15 000€ pour acquérir des logiciels ou créer un site e-commerce pour les entreprises de moins de 50 salariés et moins de 10 M€ de chiffre d’affaires ;
  • un prêt à taux zéro (jusqu’à 15 000€) ;
  • dans le cadre du Fonds Résilience Pays de la Loire, une avance remboursable de 3500 à 20.000€ que les commerçants peuvent utiliser pour des projets de digitalisation.

La Réunion

  • La collectivité en lien avec la Chambre de commerce et d’industrie régionale lancera le 30 novembre une aide à l’investissement exclusivement à destination des commerces de proximité. L’aide est plafonnée à 2000 euros avec une intensité d’aide de 50%.
  • La Région a aussi décidé de renforcer son « Chèque Numérique » pour encourager la transition numérique des petites entreprises. Les procédures sont simplifiées et le taux de subvention passe de 50 % à 80 % (le plafond de subvention passant de 2000 € à 3200 €). La création, la refonte de sites Internet ou d’applications mobiles, de solutions de vente en ligne, la présence sur les réseaux sociaux continuent à être encouragés et éligibles à ce dispositif.

Sud

•  La plateforme « Sauver Noël»  est en ligne depuis le 9 novembre. L’objectif de cette plateforme est de proposer aux 5 millions d’habitants de la région un annuaire complet de tous les commerçants de proximité. Le site a été bâti en partenariat avec PagesJaunes pour aller vite et proposer un outil efficace référencé et opérationnel.

•  La Région a annoncé le 20 novembre le versement d’une aide de 500 euros dès janvier 2021 et ouverte à tous les petits commerces et artisans (chiffre d’affaires annuel inférieur à 400.000 € et moins de 5 salariés) touchés par la fermeture administrative. Une première enveloppe de 3 M€ a été débloquée par la Région. 6 000 entreprises pourront bénéficier de cette aide.

Un accompagnement pour préparer la sortie de crise déployé par la Région en partenariat avec la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Région (CCIR). Opérationnel dès janvier 2021, ce programme permet de bénéficier d’un diagnostic complet de son activité en prenant en compte le contexte de la crise sanitaire, d’un plan d’actions personnalisé et opérationnel ainsi que d’un accompagnement individuel sur mesure et collectif à travers des webinaires ciblés sur les thématiques les concernant.

Coach digital. La situation de crise met les entreprises en difficulté. Le numérique et ses applications peuvent les aider à surmonter cette épreuve. Afin de les aider à faire face aux plus urgent (cyber-attaques, garder le lien avec ses clients, mettre en place la vente en ligne, travail à distance, etc.) et aussi à préparer la sortie de cette crise, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur propose le dispositif Coach Digital. Il s’agit d’un accompagnement proposé aux entreprises de moins de 20 salariés, domiciliées sur le territoire régional. La Région Provence-Alpes-Côte d’Azur met à la disposition des entreprises accompagnées des consultants experts https://www.maregionsud.fr/aides-et-appels-a-projets/detail/coach-digital

Fonds Covid Resistance : fonds doté de 37 M€. Prêt par la Région Sud la Banque des Territoires et 90 collectivités partenaires : prêt à l’entreprise compris entre 3 000 € et 10 000€, https://www.maregionsud.fr/aides-et-appels-a-projets/detail/fonds-covid-resistance

Aide à la digitalisation des professionnels pour les artisans commerçants fermés administrativement: subvention d’investissement comprise entre 2000 et 5000 € pour permettre la création d’un site de vente en ligne, système de QR code etc. Rdv sur le site maregionsud.fr/ rubrique actualité

• Une aide forfaitaire de 2000€ spécifiquement pour les santonniers et créchistes de Provence-Alpes-Côte d’Azur. La Région versera une subvention de 2000 euros à chacun d’eux.