Case-Pilote : Grande opération de la CTM d’enlèvement de bateaux hors d’usage

Grande opération de la CTM d’enlèvement de bateaux hors d’usage dans le Port de Pêche Territorial de Case-Pilote 

Lundi 8 février 2021, la Collectivité Territoriale de Martinique a lancé une opération inédite d’enlèvements de bateaux hors d’usage (BHU) dans le Port de Pêche Territorial de Case-Pilote,

 Le Conseiller Exécutif Louis BOUTRIN était présent ainsi que le service Déchets Economie Circulaire de la Direction de l’Environnement et de l’Energie et du Service des Infrastructures portuaires de la CTM pour s’assurer du bon déroulement de l’opération.

« Cette grande opération a pour objet de mettre fin à une pollution environnementale aux conséquences désastreuses pour notre écosystème marin et qui perturbe l’activité économique de nos ports. Une première dans le cadre du nouveau dispositif mis en place par la CTM pour s’attaquer aux multiples BHU qui polluent notre littoral et nos magnifiques baies tant au Marin, qu’à Fort-de-France ou aux Trois-Îlets » Louis BOUTRIN

Toute la matinée, des professionnels spécialisés en travaux maritimes et subaquatiques se sont activés pour extraire un BHU immergé dans le port de Case-Pilote. Une barge était mobilisée dans le cadre de cette opération. Le Mardi 9 février un second BHU a été enlevé avec succès.

Les deux bateaux avaient coulé dans le port de Case-Pilote en 2017.

La problématique des bateaux hors d’usage fait partie des priorités d’action de la CTM.

De nombreux bateaux sont échoués le long du littoral de la Martinique et dans les baies (Fort de France, des Trois-Ilets et du Marin), mais aussi laissés à l’abandon dans les marinas et les ports de pêche territoriaux.

Plus de 700 bateaux hors d’Usage sont recensés en Martinique, avec une concentration de 300 bateaux dans le Port du Marin.

La CTM a lancé une consultation en septembre 2020 pour réaliser une première opération d’élimination de bateaux hors d’usage laissés à l’abandon sur le littoral martiniquais, notamment dans les ports de pêche et de commerces qui relèvent de sa compétence : Ports de Pêche Territoriaux de Case-Pilote, du François et de Trinité.

Les Bateaux Hors d’Usage sont classés comme déchets dangereux et constituent, outre la pollution visuelle, de graves menaces pour les réservoirs de biodiversité marine, les coraux, les herbiers et les mangroves.

La filière de responsabilité élargie du producteur (REP) pour les déchets issus des bateaux et des navires de plaisance ou de sport (DBPS) est entrée en vigueur au 1er janvier 2019 et constitue une première mondiale qui doit permettre de traiter les embarcations de plaisance hors d’usage et de faire émerger une filière de valorisation.

Les professionnels se sont rassemblés autour de l’Association pour la Plaisance Éco Responsable (APER), officiellement agréée le 2 mars 2019 par le Ministère de la Transition Écologie en tant qu’éco-organisme.