BIG’IN JAZZ Collective : Un concert de restitution haut en couleurs !

Ce Mardi 25 Août, les artistes BIG IN JAZZ Collective offraient une sublime prestation musicale dans les jardins de l’Appaloosa au François à l’issue d’une résidence de création et d’expérimentation organisée dans le but de réaliser un travail d’arrangement et de création artistiques.

18 belles et longues années après sa création, le Biguine Jazz Festival, 1er festival mondial de Jazz Afro-Caribéen, fonde le Big’ In Jazz Collective (BJC) dans le but de valoriser et faire rayonner le patrimoine musical antillais et la culture Caribéenne au niveau local mais avant tout à l’international. Ce collectif, nouvellement formé, met ainsi en lumière un ensemble innovant et exceptionnel de 8 musiciens-créateurs originaires de la Martinique, de la Guadeloupe et d’Haïti (Maher Beauroy, Stéphane Castry, Ralph Lavital, Jowee Omicil, Ludovic Louis, Tilo Bertholo, Sonny Troupé et Yann Négrit).

Le Vendredi 14 août 2020, le Président Alfred MARIE-JEANNE lançait officiellement le Big’ In Jazz Collective avec les organisateurs et artistes, Gérard Dorwling-Carter, Président du Comité Martiniquais de la Musique (CMM), Christian Boutant, Créateur et Directeur du Biguine Jazz Festival, Thomas Boutant, Directeur Artistique du Big’ In Jazz Collective, Marina Jallier, Réalisatrice du film documentaire, Maher Beauroy et Tilo Bertholo, Membres du collectif, en présence de Christiane Emmanuel, Présidente de la Commission Culture de la CTM.

Le Président avait d’ailleurs réaffirmé son attachement à la valorisation de notre culture et avait souligné l’importance de ce projet porté par la Collectivité.

Pensé et élaboré sur une stratégie à long terme, le BJC a pour vocation de devenir la principale vitrine du Biguine Jazz Festival, du Jazz Caribéen et de la musique Afro-Caribéenne à travers le monde.

Durant une dizaine de jours, les musiciens du collectif se sont réunis, à la Villa Chanteclerc, dans les conditions d’une résidence d’artistes pour réaliser un travail d’arrangement et de création autour d’un répertoire composé de standards de la musique Antillaise et du Jazz Caribéen.

A l’issue de cette résidence de création et d’expérimentation, le BJC a produit un répertoire de 7 titres arrangés plus une composition originale, soit un répertoire de 8 œuvres. Dans le cadre d’un concert de restitution, le public convié a pu découvrir le fruit du travail artistique réalisé par le collectif, le Mardi 25 Août dans les Jardins de l’Appaloosa, afin de conclure en apothéose cette première opération du Big’ In Jazz Collective.