Bicentenaire de l’Indépendance de l’Amérique Centrale : La CTM hisse le drapeau du Guatemala

Ce mercredi 15 septembre est marqué par la célébration des Fêtes Nationales du Guatemala, du Salvador, du Honduras, du Nicaragua et du Costa Rica, mais aussi, du Bicentenaire de l’Indépendance de l’Amérique Centrale (15 septembre 1821).

A cette occasion, le drapeau du Guatemala est hissé à l’Hôtel de la CTM, à Cluny.

Cette action symbolique marque l’importance de l’Indépendance de l’Amérique Centrale dans l’histoire des Amériques, et la solidarité de la Collectivité Territoriale de Martinique avec le Guatemala et les autres Nations centraméricaines.

Le Guatemala et la Martinique sont en effet des partenaires naturels et historiques de la Caraïbe. Le Guatemala assumait d’ailleurs la présidence du Bureau Exécutif du Conseil des Ministres de l’Association des États de la Caraïbes (AEC) quand la Martinique a été admise au sein de cette organisation en tant que membre associé, sous son nom propre, en 2014.

Un peu d’histoire…

Le 15 septembre 1821, la Capitainerie Générale du Guatemala, colonie espagnole d’Amérique Centrale également connue sous le nom de « Royaume du Guatemala », a accédé à l’indépendance, dans le contexte d’un vaste mouvement de libération latino-américain. L’Acte d’Indépendance signé à cette occasion proclamait la mise en place d’élections et d’un Congrès, « sans exclure de la citoyenneté les personnes originaires d’Afrique ». Le rédacteur de cet Acte, José Cecilio del Valle, intellectuel démocrate et humaniste, est considéré comme un des pères du panaméricanisme, au même titre que Francisco de Miranda et Simon Bolivar.

Le 15 septembre est le jour de la Fête nationale au Guatemala, au Honduras, au Salvador, au Nicaragua et au Costa Rica, pays dont les territoires faisaient partie de l’ancienne Capitainerie Générale du Guatemala.