Retour d’expérience sur la gestion de l’épidémie de Zika

Entre décembre 2015 et septembre 2016, la Martinique a subi une épidémie de Zika qui a fait selon les estimations 36 100 victimes, parmi lesquelles 800 femmes enceintes. Les risques de malformations congénitales liés à cette arbovirose pouvant survenir jusqu’à l’âge de 6 ans, un suivi médical de 574 enfants nés de mères atteintes est en cours. Le Zika a également provoqué plusieurs dizaines d’atteintes neurologiques graves (dont 29 syndromes de Guillain-Barré) et 1 décès.

L’Agence Régionale de Santé (ARS) de la Martinique a organisé le jeudi 29 juin 2017 au Squash Hôtel (Martinique), un retour d’expérience (RETEX) sur cette épidémie de Zika. L’objectif de ce RETEX était dans un premier temps de saluer l’implication collective des professionnels de santé, des services de l’État, des Collectivités locales et des structures associatives qui a permis d’apporter une réponse à cet événement sanitaire de grande ampleur. Dans un second temps, de faire les représentants de tous ces partenaires tirer les leçons de l’épidémie sous quatre thématiques :

1) Pilotage et gestion,

2) prise en charge des patients,

3) lutte antivectorielle/hygiène de l’environnement,

4) communication.

En tant qu’actrice principale des sujets relevant des solidarités et partenaire incontournable de l’ARS sur les questions sanitaires, la Collectivité Territoriale de Martinique était représentée à ce RETEX par M. le Conseiller exécutif Francis CAROLE. Dans son discours introductif, M. Francis CAROLE a souligné l’implication constante de la Collectivité dans la gestion de cette épidémie de Zika. Un investissement permanent visible notamment au niveau des interventions du Centre de Démoustication et de Recherches Entomologiques/Lutte AntiVectorielle (CEDRE-LAV, service commun à la CTM et à l’ARS), dans la participation active des réseaux de Protection Maternelle et Infantile (PMI) et des services techniques ou encore au travers des très percutants supports de communication élaborés par le bureau Web et Créations (Pôle Communication, Relations Publiques et Protocole de la CTM).

La centaine de participants présents au RETEX s’est d’abord consacrée en matinée au bilan des quatre thématiques précitées. Puis, l’après-midi a été dédiée à des travaux en trois différents ateliers :

1) les partenariats dans la lutte contre le moustique et l’hygiène de l’environnement,

2) la surveillance épidémiologique : du diagnostic au suivi des cas graves

3) les différents niveaux de gestion : national, zonal et local.

Des pistes d’amélioration intéressantes ont émergé des discussions en atelier, notamment en matière de renforcement des liens entre le CEDRE-LAV et les municipalités, de création d’une réserve sanitaire immédiatement mobilisable pour les trois Territoires Français d’Amérique (TFA) ou encore de vigilance future en matière de diagnostic vu la proximité entre le virus de la Dengue et celui du Zika.

Les leçons tirées de cette lutte contre le Zika seront les garantes de la gestion encore plus efficace qu’assureront la CTM et ses partenaires de la très probable future épidémie d’arbovirose que connaîtra la Martinique.