Rencontre de la Concertation et du Développement

Dans le cadre de sa mission de Président de la Commission Développement Économique et Tourisme, Yan MONPLAISIR a organisé ce lundi 31 juillet 2017 une Rencontre de la Concertation et du Développement avec des acteurs du secteur privé.

Plus de 100 personnes ont répondu à l’invitation du  Président de la Commission Développement Économique et Tourisme , parmi lesquels :
• des représentants de Contact Entreprises, de la CCIM, de la CMA, de la CGPME, de l’AMPI, du CODERUM, de ZILEA, de l’UMIH, du Syndicat des Entrepreneurs en bâtiment, …
• des présidents de groupe tels que M. Bernard HAYOT, M. Robert PARFAIT, M. Patrick FABRE, …
• des représentants des institutions financières telles que l’AFD, la BPI, …

Une vision concertée  du développement économique

L’objet de cette rencontre était dans un premier lieu d’initier un cycle d’échanges avec les acteurs du privé pour travailler une vision concertée du développement économique et de :

  • Co-construire une vision commune du développement
  • Préparer les Assises de l’Outremer
  • Connecter l’action politique aux besoins du terrain

Il s’agissait également de présenter aux différents acteurs économiques un bilan de la situation et de l’action de la Collectivité, de répondre à leurs interrogations spécifiques en présence des conseillers territoriaux et exécutifs directement concernés par le Développement économique et le Tourisme et enfin d’échanger sur leurs attentes et identifier les points de blocage que la Collectivité pourrait lever rapidement

A cette occasion sont intervenus au nom de la Collectivité, sous couvert du Président du Conseil Exécutif :
• M. Edouard GAMESS, DGA Affaires financières et juridiques : « Introduction à la CTM : Contexte et objectif»
• M. Miguel MONDESIR, Directeur des Filières numériques et du Très Haut Débit : « Développement numérique de la Martinique»
• Marc MONGIS, DGA Infrastructures et équipements : « Infrastructures et équipements de la CTM»
• Bruno MENIL, Directeur Adjoint Mission de Gestion des Fonds Européens : « Situation des Fonds Européens»

Étaient présents pour répondre aux questions :
• M. Claude LISE – Président de l’Assemblée de Martinique
• M. Yan MONPLAISIR – Président de la Commission Développement Economique et Tourisme
• M. Michel BRANCHI – Vice-Président de la Commission Développement Economique et Tourisme
• Mme Marinette TORPILLE – Conseillère Exécutive « Développement Economique / Emploi / Aides aux entreprises »
• M. Miguel LAVENTURE – Conseiller Exécutif « Affaires financières et budgétaires / Octroi de mer/ Fiscalité/ Fonds européens et Questions européennes / Tourisme »
• Mme Karine MOUSSEAU – Présidente du Comité Martiniquais du Tourisme
• Mme Diane MONTROSE – Présidente de la SODEM et Secrétaire de la Commission Développement Economique et Tourisme

Principales conclusions

Si l’initiative a été unanimement saluée par les participants qui souhaitent qu’elle s’inscrive dans le long terme, il a été souligné, l’urgence de s’attaquer de front au problème du chômage et de l’attractivité du territoire.

Principaux points de blocage ou d’amélioration suggérés :

  • Renforcer la réduction des délais de paiements: ils sont déjà passés de plus de 80 jours à 53 jours en moyenne selon le Payeur Général
  • Accélérer la révision du SAR nécessaire pour débloquer les problèmes de fonciers. C’est l’un des enjeux de la nouvelle SPL Martinique Aménagement qui a été récemment créée au sein de la CTM
  • Offrir une plus grande visibilité (à horizon 3 ans minimum) au monde économique quant aux investissements prévus. C’est l’un des enjeux du STDEII et du PADDMA. Par ailleurs le HCCP (Haut Conseil de la Commande Publique) sera relancé début septembre sous le secrétariat délégué de la CCIM et de la CMA
  • Améliorer la visibilité des dispositifs existants, notamment pour l’aide aux entreprises. Un portail numérique regroupant ces informations sera disponible dès la fin de l’année 2017

L’ensemble des participants encourage la démarche de co-construction entre les acteurs du public et du privé pour le développement de la Martinique. Ils sont tombés d’accord sur le rôle moteur que peuvent jouer à ce titre le Tourisme et le Numérique, avec un effet de levier pour l’ensemble des secteurs.

Une nouvelle rencontre sera programmée en septembre pour affiner les discussions. Elles permettront par ailleurs de produire des propositions concertées pour les Assises de l’Outremer.