Recherche et innovation

Encourager la recherche et l’innovation

La recherche, l’innovation et le développement technologique sont des orientations stratégiques de la Collectivité de Martinique.

Pour accompagner cette ambition, le Programme opérationnel 2007-2013 a permis d’encourager l’innovation et la recherche en y inscrivant les trois mesures suivantes :

  1. Développement des pôles d’activités stratégiques
  2. Favoriser l’innovation et la compétitivité des entreprises et structures d’accompagnement
  3. Mesures d’accompagnement collectif

Une des propositions concrètes pour l’exécution du PO a donc été l’inscription de crédits relatifs à une mesure intitulée « favoriser l’innovation et la compétitivité des entreprises et structures d’accompagnement/aides individuelles», gérée par la Collectivité au titre de la subvention globale.

Les objectifs de cette action étaient :

  • Le soutien au développement de structures d’accompagnement
  • L’amélioration du niveau de compétitivité des entreprises et structures d’accompagnement par l’intégration de l’innovation
  • L’accélération de l’insertion des compétences technologiques dans le tissu économique
  • La mise en œuvre d’actions favorisant les synergies et l’accompagnement des entreprises disposant d’un potentiel innovant.

Des pôles de recherche existent sur le territoire. Les thématiques portent notamment sur :

  • La biodiversité
  • L’agronomie et agro transformation
  • Les sciences de l’homme et de la société
  • La santé
  • Les risques naturels
  • Les ressources halieutiques et aquacoles.

L’identification de ces pôles permet d’établir un partenariat avec les pôles de compétitivité existant au niveau national.

De plus, la présence de ceux-ci favorise la mutualisation des moyens et le partenariat entre les acteurs de la recherche et de l’innovation (RDI) quand on sait que la mise en réseau des acteurs publics et privés demeure un moyen de valoriser la RDI au plan régional et d’encourager l’appropriation collective des résultats.

La structuration de la RDI passe par une mise en relief des priorités régionales en rapport avec les besoins des entreprises, la structuration des interfaces susceptibles de prendre en charge cette demande, la mise en réseau des acteurs.

Il s’agit surtout de se situer en amont et de proposer aux acteurs (chercheurs et organismes de recherche) des priorités quant aux projets de R&D à développer.

In fine, l’entreprise n’est pas oubliée : aujourd’hui confrontée à la nécessité de développer de nouvelles technologies, de nouveaux produits et d’introduire de nouvelles organisations, elle se doit de réussir une dynamique d’innovation pour parvenir à devancer la concurrence.

La Stratégie Régionale d’Innovation Martinique

Face aux défis de demain, la Collectivité a fait le pari d’opter pour la voie de l’innovation, parmi les pistes de développement qui s’offraient à elle. Une véritable Stratégie de l’Innovation (SRI), assortie d’un plan d’actions, a été élaborée. Elle répond à une volonté partenariale forte des collectivités territoriales, de l’Etat et de la CACEM, de doter la Martinique d’une politique concertée pour l’innovation.

Parallèlement à la SRI, des actions de promotion sont menées, au travers d’appels à projet ou de valorisation de l’innovation. Ainsi la journée de l’innovation, à destination des entreprises, a pour objectifs, de valoriser les innovations des participants, de diffuser la culture de l’innovation, d’informer sur les dispositifs d’accompagnement et d’aide, et d’échanger sur les expériences.

La stratégie régionale de l’innovation Martinique a été adoptée le 24 septembre 2012 par les membres du Comité régional stratégique de l’innovation.

Issue de travaux partenariaux, la stratégie fournit les grandes orientations visant le développement des démarches d’innovation ainsi qu’un plan d’actions opérationnel. Elle présente notamment l’avantage d’amorcer la réflexion autour de la spécialisation intelligente de la Martinique.

Les 5 enjeux de l’innovation en Martinique :

  • Développer la culture de l’innovation
  • Favoriser les démarches d’innovation comme facteurs de compétitivité
  • Développer l’innovation sociale pour faire face aux défis induits par les mutations sociales
  • Poursuivre la construction de l’écosystème de l’innovation
  • Mettre en œuvre une gouvernance opérationnelle