Réception du bâtiment du Musée du Père Pinchon

Alfred Marie-Jeanne, Président du Conseil Exécutif, accompagné des élus et officiels, a réceptionné ce samedi 16 décembre 2017, le bâtiment du Musée du Père Pinchon. Cette réception a été l’occasion de présenter le Musée et de visiter le lieux ainsi que l’exposition à découvrir bientôt : « Le Père Pinchon, un précurseur dans la connaissance de la biodiversité».

Le site

Le musée du PERE PINCHON se situe sur la route de Didier en lieu et place de l’ancienne Villa CHAMS.

La parcelle d’une superficie de 6807 m2 accueille aujourd’hui 2 bâtiments physiquement et fonctionnellement indépendants :
• à l’arrière de la parcelle le bâtiment des archives de la Collectivité territoriale
• à l’avant de la parcelle, donnant sur la route de Didier : le musée du Père Pinchon.

Ces 2 édifices présentent de nombreux avantages :
• une implantation intelligente, respectant les règles d’urbanismes de Fort-de-France, et l’évolution de la route de Didier,
• un ensemble représentatif des actions de la collectivité,
• la conservation et mise en valeur de la qualité paysagère du site,
• la conservation de l’architecture existante,
• une optimisation de l’investissement et la gestion ultérieure du site.

Le site est remarquable par la variété des essences du parc, celle-ci ont été dans la mesure du possible conservé dans le cadre du projet notamment un remarquable caoutchoutier en façade principale.

Le Père Pinchon

Robert PINCHON né en 1913 est consacré prêtre en 1939 après des études de sciences naturelles, de philosophie et de théologie.

Passionné par la nature, il recensera un grand nombre de spécimen de la faune de la Martinique particulièrement les oiseaux, les lézards ainsi que les poissons.

Le musée du Père PINCHON a pour ambition de recueillir dans un espace idoine les collections du Père PINCHON mais aussi de s’en servir comme fil conducteur pour la présentation et la mise en valeur de notre flore et de notre faune caribéenne si riches et si diverses.

Le musée

Les espaces

Le projet se compose de 2 niveaux avec un RDC recevant :
• Le pôle accueil/animation avec la billetterie, les sanitaires, l’accueil des groupes, la boutique, la bibliothèque
• Le pôle exposition avec la grande salle d’exposition, la salle d’exposition temporaire et la galerie d’exposition

L’arrière du bâtiment regroupe les locaux techniques et logistiques (laboratoire, réserves, local informatique, sanitaires personnel, local détente…).

Les espaces sont organisés en respectant les principes fonctionnels des musées notamment ceux conseillés par les Musées de France.
La surface du RDC est de 1 015 m2.

A l’arrière du bâtiment un escalier permet la desserte de l’étage où se situent les bureaux du personnel pour une surface de 230 m2

L’ensemble du musée offre donc une surface de 1 245 m2.

Le parc

Les espaces verts ont permis la poursuite de l’animation muséographique en extérieur avec un bassin à batraciens et une fontaine.

La trace du parc de la Villa CHAMS reste à travers la conservation ou la réimplantation d’essences (arbres et massifs fleuris) ayant existées.

L’architecture

Le parti architectural s’inspire de la Villa CHAMS qui existait sur le site, en effet cette maison bourgeoise se caractérisait par une architecture typique des années vingt marqué d’une forte influence anglaise avec un corps principal et 2 ailes, sa toiture de tuile son porche majestueux ainsi et ses escaliers mis en scène
par des potelets porte fleurs.

La symétrie des masses et le jeu des ouvertures toute en hauteur accentuaient alors la noblesse de la bâtisse.

L’authenticité de cette architecture est aussi présente dans le traitement de la clôture principale qui allie l’élégance et la légèreté du métal à la puissance du soubassement en pierre de carrière.