Prévenir la perte d’autonomie des personnes âgées

La Collectivité Territoriale de Martinique a installé, ce mardi 20 décembre, sous la présidence de M. Francis CAROLE, conseiller exécutif en charge des affaires sociales, de la santé et des solidarités, la conférence des financeurs, un dispositif pour prévenir la perte d’autonomie des personnes âgées et coordonner les financements inhérents.

Un programme d’actions ciblées

Ce dispositif créé par la loi d’adaptation de la société au vieillissement du 28 décembre 2015 réunit les principaux financeurs intervenant dans le champ de l’autonomie, autour de trois principes fondateurs :

  • une gouvernance partagée,
  • une stratégie commune pour prévenir la perte d’autonomie des personnes de 60 ans et plus,
  • une coordination des financements.

La conférence élabore un programme coordonné d’actions individuelles et collectives en matière de prévention de la perte d’autonomie, dans des domaines aussi divers que : l’accès aux équipements, les aides techniques individuelles, la coordination d’actions de prévention des services autorisés d’aide et d’accompagnement intervenant à domicile ou encore le soutien aux proches aidants.

Dans le contexte de vieillissement accéléré de notre population, c’est un levier supplémentaire au service des politiques publiques de l’autonomie que la Collectivité Territoriale de Martinique a choisi de mettre en place. C’est une opportunité de porter de nouvelles actions et de mieux coordonner les politiques de prévention en direction des personnes âgées.

Des partenaires et un financement pour le mettre en œuvre

La Collectivité préside la conférence tandis que le Directeur Général de l’Agence Régionale de Santé (ARS) ou son représentant en assure la vice-présidence. Les autres membres sont : la caisse générale de sécurité sociale (CGSS) qui représente à la fois les branches retraite, maladie et la mutualité sociale agricole, la caisse de base du régime social des indépendants (RSI), l’agence nationale d’amélioration de l’habitat (ANAH), des représentants des établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) volontaires, l’IRCOM et la fédération nationale de la mutualité française.

Ses membres ont bien compris à la fois l’enjeu que constitue la perte d’autonomie dans le contexte de vieillissement de notre population et la nécessité de l’accompagner ainsi que d’anticiper ses conséquences.

Une aide de 60 000 euros de la CNSA est proposée pour soutenir la mise en œuvre du dispositif et son déploiement. Cette aide financière mobilisée par la CTM fait l’objet d’une convention d’accompagnement qui a déjà été signée. Elle peut être utilisée pour financer la réalisation du diagnostic ou le recrutement d’un chargé de mission responsable de l’organisation et du suivi des travaux de la conférence.

Par ailleurs la CNSA alloue à la Martinique 590443 € de concours pour financer des actions individuelles ( notamment celles facilitant l’accès aux aides techniques) et collectives ( par ex : sur la nutrition, la prévention des chutes, le sommeil, la mémoire, la sécurité routière, etc).

Au-delà de l’aspect financier, cette conférence a surtout l’intérêt de mieux mutualiser les actions pour la prévention de la perte d’autonomie.

La prochaine réunion de la conférence, prévue le 23 février 2017, devrait permettre de définir les grandes orientations du programme de prévention de la perte d’autonomie des personnes âgées à partir des éléments de diagnostics existants tant au niveau des besoins que de l’offre.