POINT DE SITUATION N°2 SUITE AU PASSAGE DE L’OURAGAN IRMA

Ce jeudi 7 septembre 2017, la situation d’urgence a été confirmée suite au passage de l’Ouragan IRMA sur la zone Nord des Petites Antilles, notamment en réponse aux dégâts considérables constatés sur les Iles Vierges Britanniques, Barbuda, les parties française et hollandaise de Saint Martin et Anguille.

 

Dans la nuit du 5 septembre et la journée du 6 septembre 2017, l’Ouragan de Catégorie 5 a longuement et durement touché les Iles du Nord des Petites Antilles, avec un bilan humain provisoire mais déjà très lourd pour nos territoires, et des dégâts matériels catastrophiques sur les infrastructures publiques et privées, l’habitat, l’agriculture, … Alors que les évaluations commencent à peine, dix personnes auraient perdu la vie, à Barbuda (1), à Anguille (1) et dans la partie française de Saint Martin (8) ; un bilan qui risque de s’alourdir dans les prochaines heures. Les réseaux électriques et téléphoniques ayant été complètement ou quasiment détruits, les communications classiques sont pratiquement impossibles avec ces îles.

 

En contact direct avec les Gouvernements de ces pays voisins, et en coordination avec la Préfecture de Martinique, la Collectivité Territoriale de Martinique coordonne ses efforts et mobilise les moyens nécessaires en réponse aux besoins les plus urgents qui nous parviennent par les voies officielles, au fur et à mesure de l’avancée des évaluations de terrain.

 

L’évacuation des 1.700 habitants de l’île de Barbuda vers l’île principale d’Antigue est ainsi envisagée de manière prioritaire, compte tenu de la destruction de près de 90% des bâtiments sur place, et du passage probable de l’Ouragan José, sur une trajectoire relativement similaire à celle de l’Ouragan Irma, au cours du weekend.

 

Sur l’île de Saint Martin, environ 95% des bâtiments, publics et privés, auraient été détruits et/ou endommagés. Pour la partie hollandaise de Sint Marteen, des équipes militaires de réponse pré-positionnées par le Gouvernement hollandais, s’activent sur le terrain pour répondre aux premières urgences sur le territoire. Deux autres navires militaires tentent d’accoster, mais avec de grandes difficultés compte tenu des dégâts constatés sur le port.

 

Le Gouvernement britannique vient de mobiliser un navire et plusieurs avions militaires pour pouvoir répondre à l’urgence avec une première aide de 13 Millions d’Euros et la mise à disposition de 4 experts humanitaires sur les Iles Vierges et Anguille où le niveau de destruction sur le bâti et les infrastructures publiques est colossal. Aux Iles Vierges, où l’œil de l’Ouragan est passé directement, de nombreuses habitations, des commerces et des supermarchés ont été complètement détruits. A Anguille, le Commissariat de Police, le Centre pénitentiaire, le Tribunal et l’hôpital auraient été également sérieusement endommagés.

 

La situation catastrophique est incontestable, et pour l’ensemble des territoires concernés, l’eau potable et la nourriture prête à consommer s’avèrent être des besoins critiques, auquel l’OECO et ses Etats membres moins impactés (dont la Martinique), en coordination avec l’Agence Caribéenne de Gestion des Risques Majeurs (CDEMA) et la Préfecture de Martinique, s’efforcent de répondre.

 

Le Président du Conseil Exécutif de la Collectivité Territoriale de Martinique a accompagné à l’aéroport les équipes du SDIS de Martinique qui sont parties dès le début de l’après-midi du jeudi 7 septembre 2017 pour porter assistance aux résidents des Iles du Nord.

 

L’Ouragan IRMA continue sa trajectoire vers la République Dominicaine, Haïti, les Iles Turks et Caïques, Cuba, les Bahamas et les Etats Unis, réduisant ainsi considérablement les possibilités d’aide en provenance du Nord, et renforçant ainsi le besoin de solidarité de notre part, au Sud de l’Arc Antillais.