Pêche : un nouveau souffle pour Grand-Rivière

En plénière, les élus ont votés « pour » l’amélioration et l’aménagement du Port de Pêche de Grand-Rivière d’ici 2018…

 

La Collectivité Territoriale de Martinique qui a, dans le cadre de sa compétence, la gestion, l’aménagement et la modernisation des ports de pêche territoriaux, envisage de lancer des travaux d’aménagement sur le port de pêche de Grand Rivière.

 

Ces travaux visent l’amélioration des conditions de travail des marins pêcheurs et la prise en compte de l’aspect touristique de la commune pour un montant total estimé à 2,000 M€.

 

À ce jour, le port ne dispose que d’infrastructures lourdes (digue de 350 rn de long, quais à ferry et de pêche), légères (ponton flottant), d’un terre-plein brut et d’une vingtaine d’abris pêcheurs vétustes (comportant de l’amiante).

 

Une étude de maitrise d’œuvre réalisée par le cabinet CS ARCHITECTURE SELU, a permis de définir un aménagement global du port avec des structures plus légères.

 

Un programme a été défini par les services de la collectivité en concertation avec les marins pêcheurs et la municipalité de Grand Rivière et prévoit notamment :

 

  • 20 abris pêcheurs de 9 m2 chacun, pour le stockage et le rangement du matériel des professionnels de la pêche,
  • 1 halle de ramendage des filets ou de réparation des casiers,
  • 2 kiosques pour activités touristiques et restauration légère,
  • 1 bloc sanitaire/ douche à usage exclusif pour les marins pêcheurs, mais néanmoins accessible aux personnes à mobilité réduite,
  • 1 chambre froide positive (équivalent à un conteneur de 20 pieds),
  • 1 machine à glace écaille de type orbitale pack20 et silo 52 à distribution automatique,
  • Des étals de vente couverts, équipés de 4 postes de travail et de points d’eau attenants,
  • 1 clôture (grille) d’enceinte de la zone de vente et d’équipements froids, des réseaux divers nécessaires au fonctionnement des équipements (EP, EU, AEP, électricité),
  • 1 dispositif d’épuration non collectif (poste de refoulement) validé par le Syndicat de Communes du Nord Atlantique (SCNA),
  • Le renforcement de l’éclairage public par la pose de 4 candélabres,
  • La réalisation de 8 places de parking (dont 1 handicapée),

 

Les travaux devraient débuter au cours du dernier trimestre 2017 pour une durée de 6 mois.

 

Un plan de financement sera établi entre l’Europe, l’Etat et la CTM.