Mot du Président de l’Assemblée

Un nouveau chapitre de l’Histoire de notre Martinique s’est ouvert cette année 2016.

L’évolution institutionnelle approuvée le 24 janvier 2010 par la population a en effet, cette année, abouti à la mise en place de la Collectivité Territoriale de Martinique qui cumule désormais les compétences exercées jusqu’alors par le conseil régional et le conseil général.

Dotée d’une architecture institutionnelle nouvelle avec un exécutif distinct de la présidence de l’Assemblée, je dois, avec les 4 vice-présidents, organiser le travail de l’Assemblée, présider ses débats et assurer les relations avec l’exécutif dans le cadre d’un double courant d’échange : le Président du Conseil Exécutif nous soumettant des rapports à étudier et notre Assemblée lui adressant des délibérations adoptées et des avis émis en commissions ou en plénières.

Ce partenariat inédit repose, bien entendu, sur une même volonté de réussir la mise en œuvre de projets ambitieux et réalistes ainsi qu’une même volonté d’instaurer un climat de saine collaboration à tous les niveaux, entre élus, entre élus et personnel et, au sein du personnel, entre cadres et agents.

Pour ma part, je suis déterminé à faire en sorte que notre Assemblée puisse être le lieu d’un débat réellement démocratique.
Notre intérêt à tous est que s’établisse une véritable cohésion entre nous, élus comme agents, mais aussi entre martiniquais afin de faire de notre nouvelle collectivité un véritable outil de développement au service de l’intérêt supérieur de notre Martinique.

Claude LISE
Président de l’Assemblée