M.A.C. |ILS ONT DIT| « Formidable vitrine et promotion pour nos fabrications locales » Josiane CAPRON

Tribune

Nous accueillons très positivement la décision de la Collectivité Territoriale de Martinique, de contribuer à la valorisation de notre patrimoine culturel grâce au fonds documentaire considérable actuel et futur, et de participer ainsi à sa vulgarisation auprès du plus grand nombre.

À l’instar des espaces muséaux existants dans d’autres villes du monde, il est évident que plusieurs facteurs concourent à la réussite d’un projet aussi ambitieux tel que la création du MAC (Musée d’Art Contemporain) à Fort de France :

  • son emplacement central entre la Cathédrale, la Bibliothèque Schœlcher, la Savane, le musée Aimé Césaire et le grand marché ;
  • son architecture exceptionnelle qui lui confère une identité unique ;
  • son immense catalogue d’œuvres, ses futures expositions thématiques, ses pépites à venir ;
  • et ses événements propres qui rythmeront l’agenda culturel martiniquais.

 

Avec une fréquentation annuelle de plusieurs milliers de personnes, tous les ingrédients sont en place pour contribuer à une revitalisation du territoire et voir naître d’ici quelques temps une configuration nouvelle de la ville avec l’émergence d’une zone de chalandise dans les quartiers adjacents : cafés, bars, boutiques, restaurants, espaces artisanaux… Quoi de mieux pour valoriser l’image de la Martinique et celle de sa culture avec son offre muséale variée et conquérir le cœur des Martiniquais de tous âges et celui de nos visiteurs ?

Quelle formidable vitrine et quelle promotion pour nos fabrications locales qu’elles soient artisanales ou industrielles ! Qu’il s’agisse de nos savoir-faire, de nos productions emblématiques et permettez-moi de penser à nos rhums agricoles AOC, à nos confitures et gelées, à nos chocolats, et également à nos pâtisseries et à notre gastronomie créole.

Et plus largement, n’est-ce pas la préfiguration d’un futur écosystème (transports, hébergements, services, loisirs, espaces verts…) avec la création de nouveaux emplois et activités qui verront le jour sous nos yeux ?

Voilà une perspective énergisante et positive pour notre île autour de laquelle nous devons tous faire corps afin de contribuer à sa réussite. Nous autres acteurs économiques y prendrons toute notre part, la Martinique et ses générations futures y gagneront !

Vite, nous avons hâte de prendre nos quartiers au MAC et à ses alentours !

Josiane Capron, Présidente AMPI

(Association Martiniquaise pour la Promotion de l’Industrie)