Le STIRM pour optimiser la gestion des routes

Dans un contexte où les déplacements sont de plus en plus difficiles sur le réseau routier RN/ RD et tenant compte de la volonté de la Collectivité Territoriale de Martinique de développer en parallèle le réseau de Transport Commun en Site Propre (TCSP), le Schéma Territorial des Infrastructures Routières de la Martinique 2017-2037 s’inscrit dans une dynamique d’optimisation et de mutualisation des moyens. Le Comité de concertation du STIRM s’est réuni le 2 février dernier.

Un outil dynamique de programmation

Ce Schéma devra permettre, à tout moment, de donner une image de l’infrastructure routière existante et sa modernisation projetée à court, moyen et long terme en fonction des besoins identifiés. Il se veut être un outil dynamique de programmation pour orienter les études, mobiliser des ressources financières innovantes et programmer les investissements sur le réseau en tenant compte de la demande croissante et du développement socioéconomique du territoire.

Ainsi, il précisera notamment les orientations des investissements futurs en les localisant géographiquement sur le réseau et en les hiérarchisant dans le temps en fonction de plusieurs hypothèses budgétaires, compte-tenu de leur coût, de leur intérêt économique et de la sécurisation du réseau.

Retour en images sur le comité de concertation qui s’est réuni le 2 février 2018 :

Vers un réseau routier efficient

Les objectifs du schéma
  • Assurer un meilleur écoulement du trafic et diminuer les temps de parcours sur les axes les plus circulés de l’île et améliorer l’accessibilité
  • Accompagner fortement le développement économique et social du territoire et assurer la valorisation des itinéraires revêtant un intérêt touristique. Prendre en compte le développement durable.
  • Proposer une nouvelle hiérarchisation du réseau RN&RD et oeuvrer pour une organisation des déplacements sur les infrastructures routières qui concilient transports publics (TCSP notamment et taxi collectifs, etc.)
  • Améliorer significativement la sécurité du réseau routier et protéger le réseau et les riverains contre les risques naturels,
  • Veiller à la bonne exploitation et gestion des réseaux routiers RN&RD et proposer une information routière et un service optimisés à l’usager
  • S’assurer de la compatibilité du programme d’opérations avec les moyens budgétaires en optimisant la hiérarchisation des investissements
  • Assurer la cohérence entre les démarches d’aménagement du territoire et d’urbanisme et celle des déplacements.

L’élaboration du STIRM se décompose en 4 phases de développement :

  1. analyse de la situation existante ;
  2. définition des objectifs et enjeux du Schéma Territorial des Infrastructures Routières ;
  3. rédaction du Schéma Territorial des Infrastructures Routières ;
  4. modélisation du réseau d’infrastructures routières.

Afin d’assurer le bon fonctionnement de la mission d’élaboration du Schéma Territorial des Infrastructures Routières de Martinique, un comité de concertation, un comité technique et un comité de suivi interne sont créés.