Le Musée d’Archéologie Précolombienne et de Préhistoire

Le Musée d’Archéologie Précolombienne et de Préhistoire

Le musée d’archéologie précolombienne et de préhistoire propose une collection d’archéologie précolombienne qui retrace environ 4000 ans d’histoire amérindienne de l’île

Depuis 1970, le musée conserve le patrimoine archéologique le plus ancien et le plus diversifié des Petites Antilles. A travers ses six salles thématiques, le musée expose en images, en sons, en mots et en objets précieux, toute la richesse des Civilisations Amérindiennes.

Les collections

Il invite les visiteurs à une vision globale de l’Homme amérindien, convoquant plusieurs disciplines : archéologie, anthropologie, histoire, botanique, linguistique et s’appuyant sur une collection enrichie et diversifiée.
L’essentiel des collections est constitué de près de 3200 pièces. Celles-ci se composent d’une collection archéologique, réputée la plus riche et la plus diversifiée des Petites Antilles, de collections ethnographiques, iconographiques et historiques.

En 2007, la Collectivité a notamment acquis pour le compte du musée une partie de la « Collection Arson-Cadilhac », qui témoigne de la vie quotidienne des peuples amérindiens de langue arawak dans la Colombie et le Venezuela du milieu 20eme siècle.

L’expérience de la visite

Le musée totalise une surface de 445 m2 dont 380 réservés aux expositions.
A travers des salles thématiques, il expose en images, en sons, en mots et en objets précieux, toute la richesse des Civilisations Amérindiennes.
Dans une salle « repère », la visite commence en explorant le champ spatio-temporel, puis se poursuit en découvrant « les activités quotidiennes des Amérindiens », leur « environnement » et les « survivances culturelles ». On y découvre des activités liées entre elles dans un grand système général.

Historique

Le Musée d’Archéologie Précolombienne et de Préhistoire est abrité dans un ancien bâtiment de l’Intendance Militaire. Cet immeuble achevé en 1898 est l’un des témoignages du passé militaire de Fort de France, ville de garnison. On en trouve d’autres traces au Centre ville : La caserne Bouillé, site de l’Atrium, l’Hôpital Militaire, l’actuel Parc Aimé Césaire, le Bâtiment de l’Etat Major, actuel Service de l’Education du Conseil Général.

C’est par arrêté ministériel du 13 novembre 1964, que divers immeubles militaires – dont le bâtiment de l’Intendance Militaire – furent affectés à titre définitif au Ministère de la Construction en vue de la réalisation d’une opération d’urbanisme à Fort de France.
L’immeuble fut proposé à l’Assemblée Départementale sur rapport de Monsieur le Préfet, en vue de l’installation d’un Musée Départemental. Le 19 juillet 1968, le Conseil Général votait le principe de l’acquisition (C.G. 82-62) et la Commission Départementale nommait son premier directeur : Monsieur Mario MATTIONI.

Le nouveau Musée d’Archéologie, d’Histoire, d’Arts et Traditions Populaires fut inauguré le 28 Décembre 1970 et ouvert au public le 4 janvier 1971.
En 1983 il prit le nom de Musée d’Archéologie Précolombienne et de Préhistoire de la Martinique, premier musée contrôlé de la Martinique (contrôle scientifique de la Direction des Musées de France). Il offre aujourd’hui au public la collection d’archéologie précolombienne réputée la plus riche et la plus diversifiée des Petites Antilles. Depuis 2003, il a reçu le label « musée de France ».

En 2010-2011, la Collectivité entreprit une rénovation des locaux. A la faveur des ces travaux fut décidé de proposer un nouveau parcours muséographique, issu des réflexions du Projet Scientifique et Culturel du futur MUCAPA, le Musée des Civilisations Amérindiennes des Petites Antilles.

Musée Départemental d’Archéologie
9 rue de la Liberté
97200 Fort-de-France
Tél. : 0596 71 57 05
Fax : 0596 73 03 80
courrier@ctm.mq
lundi : 13h – 17h
du mardi au vendredi : 8h-17h – samedi : 9h

Envoyez un message
Votre nom : Votre message :
Votre numéro de téléphone :
Votre email :