Langue des signes: une nouvelle offre de formation

Ce vendredi 12 avril 2019, le Conseil Exécutif en charge de la Formation Professionnelle, Daniel Marie-Sainte, a rencontré  les organismes de formation retenus dans le cadre d’un appel d’offres pour former les futurs professionnels sur la langue des signes.

En 2008, les personnes en situation de handicap représentent 18% de la population martiniquaise, soit deux point de plus que la France.

Moins diplômées que le reste de la population, leur situation professionnelle est précaire et engendre une vie sociale plus restreinte que celles des valides (Dossier Insee, « Le handicap en Martinique : Une question d’âge et un entourage omniprésent », novembre 2016).

La  LOI n° 2014-288 du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l’emploi et à la démocratie sociale rend désormais les Régions compétentes pour la formation de tous les publics.

C’est ainsi qu’elles se voient transférées les compétences qu’avaient conservées l’État sur les personnes en situation de handicap.

La Collectivité Territoriale de Martinique a donc fait  le choix d’aller bien au-delà de son obligation légale et a défini une politique d’accompagnement volontariste pour faciliter l’accès à la formation et à la qualification professionnelle des personnes sourdes et malentendantes.

10% de la population française serait atteintes de troubles de l’audition. La Martinique compte près de 4000 personnes sourdes et malentendantes.

Toutefois, il s’avère que cette population par absence de professionnels formés et en nombre, doit faire face à des difficultés d’intégration sociale et professionnelle.

La Collectivité Territoriale de Martinique a donc mis en place une formation en Langue des signes Françaises sur les trois territoires, Nord, Centre et Sud à destination de 45 demandeurs d’emplois.