La Martinique sensibilisée aux souffrances qui conduisent au suicide

Plus de 200 personnes ont participé à la Conférence organisée par la Collectivité Territoriale de Martinique en partenariat avec l’association SOS Kriz, sur le thème « Les souffrances qui conduisent au suicide : quelles réponses collectives ? ».

Bien que la Martinique se distingue par un taux de suicide le plus faible des Régions d’Outre-mer et métropolitaines, les drames vécus par plusieurs familles durant l’année 2016, notamment celle d’une jeune fille de 15 ans en octobre dernier, ont appelé les pouvoirs locaux à entamer des réflexions plus approfondies sur cette question de santé publique.

Aussi, cette première rencontre, a été un moment fort, d’échanges et de témoignages poignants avec le nombreux public présent.

L’objectif étant de mieux appréhender une tragédie qui interpelle la société martiniquaise.

Lors de la conférence, Francis Carole, conseiller exécutif  de la CTM en charge des Affaires sociales, de la Santé et des Solidarités a souligné: « nous mettrons tout en œuvre pour que les conclusions de toutes ces réflexions, avec les spécialistes, les acteurs de terrain et le public, aboutissent à des actions collectives concrètes qui contribuent à faire évoluer notre société ».

Les gestes qui sauvent, des appels à l’aide à prendre au sérieux

Nous avons tous déjà entendu ces propos : « Les gens qui en parlent ne le font pas » «Celui qui essaye de se tuer doit être fou », « Ces problèmes n’étaient pas suffisamment graves pour conduire au suicide », cependant les statistiques parlent d’elles-mêmes et sont à prendre au sérieux, les clichés sur le suicide sont donc à bannir.

En 2012, 21 décès par suicide de personnes résidant en Martinique ont été déclarés. Ces décès concernent 16 hommes et 5 femmes. En 2013, 354 personnes résidant en Martinique ont eu recours à des séjours hospitaliers pour tentative de suicide dans des services de médecine et de chirurgie.

Alors que pouvons-nous faire pour aider une personne qui pourrait être suicidaire ? Quelques conseils :

  1. Prenez-la au sérieux : La plupart des personnes suicidaires souffrent d’une maladie reconnue : la dépression
  2. Le comportement suicidaire est un appel au secours : Le fait qu’une personne est encore vivante est une preuve suffisante qu’une partie d’elle-même veut rester en vie.
  3. Écoutez : Évitez le débat et d’être donneur de leçons.
  4. DEMANDEZ: “Est-ce que tu as pensé au suicide?” : Vous lui montrez que vous vous souciez d’elle, que vous la prenez au sérieux, et que vous la laissez partager sa douleur
  5. Si la personne est intensément suicidaire, ne la laissez pas seule.
  6. Trouvez très rapidement une aide professionnelle et personnelle : Cherchez de l’aide pour la personne et pour vous-même. Partager les inquiétudes et les responsabilités rend la prévention du suicide plus facile et beaucoup plus efficace.

Vous avez des idées suicidaires, vous pensez à des projets ou à des scénarios de suicide ?

  1. Se rapprocher des services d’urgence Appeler le Samu 15 ou le 112 (numéro européen) ou SOS Médecin
  1. Se faire consulter par :
    1. Opter pour les dispositifs d’écoute, ils sont tous anonymes :
  • SOS Suicide Phénix : Accueil et écoute de toute personne confrontée à la problématique du suicide.

Permanence d’écoute téléphonique 7j/7. Ligne nationale : 0 825 12 03 64.
Permanence d’écoute par messagerie accessible depuis le site internet de l’association www.sos-suicide-phenix.org.

  • Fil Santé Jeunes : Ligne d’écoute téléphonique anonyme et gratuite 7j/7, de 8h à minuit.

Tél : 32 24 ou 01 44 93 30 74 (depuis un portable) www.filsantejeunes.com

  • Phare Enfants/Parents : Accueil et écoute téléphonique des parents d’enfants suicidés ou d’enfants en situation de mal-être.

Numéro azur : 0810 810 987 (du lundi au vendredi de 9h à 18h).
Service d’écoute par messagerie à l’adresse vivre@phare.org www.phare.org

Les autres sites d’information

Site Info dépression : site internet dédié à la dépression (INPES et ministère en charge de la santé).

Site infosuicide.org.

Site de l’Union Nationale de Prévention du Suicide.

Site Conduites-suicidaires.com (primé aux entretiens de Bichat).

Site du Centre de ressources en suicidologie (CRES).

Guides et brochures

  • « La dépression : en savoir plus pour en sortir » : Il s’agit d’un guide édité par l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) et le ministère en charge de la santé, pour apprendre à repérer les symptômes de la dépression, connaître les traitements et savoir à qui s’adresser.
  • « Vous êtes en deuil après un suicide » :  Cette brochure, proposée par l’Union nationale de Prévention du Suicide (UNPS) est destinée à toute personne endeuillée par un suicide. Elle propose de l’accompagner afin de l’aider à évoluer vers un mieux-être.