La Martinique participe au projet « GROW RUP »

La Collectivité Territoriale de Martinique, en partenariat avec les Canaries, les Açores, Madère et la Réunion participe au projet « GROW RUP » dans le cadre du programme INTERREG EUROPE.

Soutenir la création et la croissance des entreprises innovantes

« GROW RUP » a pour objectif de soutenir la création et la croissance des entreprises innovantes du champ de l’économie bleue et verte, en vue de réduire le chômage de longue durée dans les régions ultrapériphériques (RUP). Lancé en 2017, ce projet se déroulera jusqu’en 2021.

Très concrètement, la première étape du projet « GROW RUP » sera celle du processus du partage de savoir-faire et de retour d’expériences  à travers des visites interrégionales dans chacune des RUP partenaires. Des séminaires offriront la possibilité aux partenaires de partager des stratégies et des expériences et d’échanger avec des acteurs publics et économiques sur des mesures de soutien à l’emploi dans l’économie bleue et verte.

L’intérêt pour la Collectivité Territoriale de Martinique sera, à travers ces ateliers, d’identifier les bonnes pratiques transposables pour ensuite développer des propositions de plans d’actions inédits de soutien à l’emploi des chômeurs de longue durée et soutenir la croissance verte et bleue sur notre territoire. Le but est de livrer plus de ressources et d’activité économique efficace et durable pour le développement de la Martinique. Il s’agira également de partager avec nos partenaires nos expériences, atouts et compétences dans le domaine du développement durable.

Ce projet vise à terme, au-delà des frontières et des modes organisationnels, à trouver les meilleures solutions en faveur de la création d’entreprises dans les RUP.

Suivez toute l’actualité de « GROW RUP » sur :

Développer la Martinique et la Région Caraïbe

L’Europe s’engage en Martinique pour la période 2014-2020 sur un modèle de croissance « intelligente, durable et inclusive » à travers ses différends fonds.  Ce sont plus de 800 M€ qui sont destinés au développement de notre territoire pour maximiser l’effet levier des politiques publiques déjà initiées.  Ainsi, en 2016, près de 95M€ de crédits européens ont été attribués pour soutenir des projets d’envergure dans les transports, les NTIC, l’énergie, l’agro-transformation, et sans oublier l’accompagnement de 400 jeunes martiniquais dits « NEETS » c’est –à-dire   ni en études, ni employé, ni stagiaire.

Depuis 2016, la CTM, autorité de gestion du FEDER, FEADER et d’une partie du FSE s’est dotée d’une nouvelle organisation de proximité notamment avec une nouvelle Direction des Fonds Européens qui accueille, accompagne et oriente les porteurs de projets martiniquais dans leurs démarches.

De plus, l’Europe intervient aussi dans la zone Antilles-Guyane par le biais du  fonds INTERREG V CARAIBES qui permet aussi aux acteurs économiques et institutionnels de mener à bien différents projets dans les domaines de la coopération, du développement durable, de la biodiversité ainsi que dans le développement des entreprises.