La formation tout au long de la vie

Afin de développer et d’optimiser les conditions de formation sur le Territoire, les élus de la Collectivité Territoriale de Martinique, réunis en plénière les 18 et 19 mai, ont votés l’attribution de 4 subventions à des instituts spécialisés en santé publique, dans les filières sociale et BTP, et dans la recherche.

Décryptage…

 

DEVELOPPER LES CONDITIONS DE FORMATION DES JEUNES MARTINIQUAIS AFIN DE REPONDRE AUX BESOINS DE SANTE PUBLIQUE DE LA MARTINIQUE

 

Au titre de l’année 2017, le CHUM a sollicité une aide de la Collectivité Territoriale de Martinique pour le fonctionnement de 4 instituts de formations : l’IFSI, l’ESF, l’IFMK et l’IBODE.

La formation et la professionnalisation des acteurs de la santé permet de prévenir les conséquences du vieillissement et favorise une prise en charge adaptée des personnes tout en contribuant à améliorer leur bien-être, le maintien de leur autonomie, leur qualité de vie.

Environ 509 étudiants sont concernés pour l’année universitaire 2016/2017.

Ainsi, il a été accordé une subvention de 2 620 000 € au CHUM, au titre de l’exercice 2017, pour le développement des compétences et des qualifications des étudiants de l’Institut de Formation aux Soins Infirmiers et d’Aides-Soignants, de l’Ecole d’Infirmier de Bloc Opératoire, de l’Institut de Formation des Masseurs Kinésithérapeutes et de l’Ecole de Sages-Femmes.

 

GARANTIR LA CONTINUITE DES SOINS ET DES INTERVENTIONS SOCIALES DE QUALITE SUR LE TERRITOIRE

 

L’Union Régionale des Associations du Secteur Social (URASS) a sollicité, au titre du budget de fonctionnement 2017 de l’IFMES dont il a la gestion, une subvention afin de poursuivre sa mission de formation en travail social, contribuant à la professionnalisation de jeunes en poursuites d’études.

La qualification des étudiants et des personnels des secteurs sanitaire et social constitue un levier qui permet à la Collectivité Territoriale de Martinique de répondre aux besoins de cohésion sociale des martiniquais, de garantir la continuité des soins et des interventions sociales de qualité sur le territoire et de mieux prendre en compte les aspirations des individus, dans un contexte de vieillissement de la population.

C’est dans ce cadre que la Collectivité consacre annuellement à l’IFMES une enveloppe budgétaire pour le financement des dépenses pédagogiques.

Cette année, la mise en place du nouveau diplôme d’Etat d’Accompagnant Educatif et Social et l’offre de 4 nouvelles formations font progresser le nombre des étudiants de 320 à 395.

Il a été accordé une subvention de 1 525 200 € à l’IFMES.

 

DEVELOPPER LES ACTIVITES DE RECHERCHE ET DE FORMATION AU POLE MARTINIQUE DE L’UNIVERSITE DES ANTILLES

 

Le Pôle Martinique de l’Université des Antilles a sollicité, au titre de son budget de fonctionnement 2017, une subvention pour le fonctionnement régulier de ses Services et le développement de ses activités de recherche et de formation.

L’enseignement supérieur est au cœur de l’avenir du territoire et constitue une priorité de l’action de la Collectivité Territoriale de Martinique. Contribuer à la réussite des étudiants inscrits dans un cursus au Pôle Martinique de l’Université des Antilles permettrait de renforcer le rayonnement de la recherche, en donnant à un maximum de jeunes martiniquais la possibilité d’accéder à une formation supérieure, et aiderait chaque étudiant à améliorer sans cesse son niveau de compétences pour intégrer le marché de l’emploi.

Il a été accordé une subvention de 1 100 000 € au Pôle Martinique de l’Université des Antilles.

 

DEVELOPPER LES COMPETENCES ET LES QUALIFICATIONS DES SALARIES DU BTP

 

Le secteur du BTP est un des secteurs majeurs aux Antilles Guyane : il fournit près de 10% des emplois et 60% des produits investis.

Dans le cadre d’un « projet de développement des compétences et des qualifications des salariés du BTP » se déroulant du 1er janvier 2017 au 31 décembre 2018, CONSTRUCTYS ANTILLES-GUYANE, OPCA de la construction, a sollicité de la Collectivité Territoriale de Martinique, une participation financière englobant le coût des actions de formation et des frais d’ingénierie, de diagnostic, techniques, de promotion et de suivi du projet.

En 2017, CONSTRUCTYS ANTILLES-GUYANE s’engage à apporter un service de proximité de qualité auprès de ses adhérents.

6 grandes priorités :

  • Maintenir dans l’emploi des salariés et le développement des parcours professionnels,
  • Mobiliser l’alternance pour l’intégration et la formation des nouveaux entrants,
  • Agir pour mettre les politiques de l’emploi au service du BTP,
  • Développer la performance de l’OPCA pour répondre à ses objectifs,
  • Collecter des contributions volontaires pour poursuivre le développement de la formation,
  • Développer l’offre de services de l’OPCA à destination des adhérents.

L’OPCA envisage de former 486 salariés et met l’accent sur :

  • La maîtrise des savoirs de base,
  • La formation dans le cadre du compte personnel de formation,
  • La diversification des possibilités de formation des ouvriers du BTP,
  • La formation liée aux systèmes de sécurité,
  • La formation dans le domaine tertiaire qui développe des compétences Transversales : ressources humaines, appel d’offres, bureautique, informatique, Langues, conduite de véhicules, fiscalité, comptabilité, …),
  • La formation managériale,
  • La formation abordant les notions environnementales (transition énergétique, Énergétique et numérique).

Dans le cadre de ce projet, une subvention d’un montant de 105 781,86 € a été accordée pour le cofinancement du projet de développement des compétences et des qualifications des salariés du BTP.