Journée territoriale de la santé: les addictions

Près de 200 personnes étaient présentes ce vendredi 27 janvier 2017, en salle Camille Darsières de l’Hôtel de la CTM, pour la deuxième journée territoriale de réflexion sur la santé. Toute la journée, les spécialistes ont échangé sur la problématique des addictions en Martinique.

L’addiction ou le phénomène de dépendance se traduit par l’impossibilité de s’abstenir de consommer. Elle associe une dépendance physique à une dépendance psychique.*

On aborde également la question de l’addiction comme « une affection cérébrale chronique récidivante caractérisée par la recherche et l’usage compulsif de drogue malgré la connaissance de ses conséquences nocives.**

D’année en année, les formes d’addictions ont évolué. Aujourd’hui, on parle de dépendances aux substances (tabac, alcool, cannabis, drogues dures) ou de dépendances comportementales (cyberdépendance, utilisation pathologique du téléphone portable, trouble du comportement alimentaire).

L’objectif de cette rencontre sur le thème des addictions était de faire un état des lieux afin de déterminer des pistes d’orientation pour la prévention de l’addiction en Martinique.

Un problème de société

Dans les années 60′, la toxicomanie est analysée comme une pratique relevant de l’évasion sociale, « un mode de défense contre les dépressions caractéristiques du monde moderne.

« Aujourd’hui, une partie de la jeunesse va, pour se protéger ou pour exister, adopter des comportements qui peuvent les conduire à l’addiction », souligne Barbara BRIDIER-SEFIL, Directrice de La Ruche.  Les comportements de dépendance apparaissent alors de plus en plus tôt.

Selon les travailleurs sociaux en Martinique, la consommation d’alcool jusqu’à l’ivresse est un phénomène courant chez de nombreux jeunes âgés entre 15 et 25 ans. De même, plus de la moitié des jeunes de la RUCHE ont déjà consommé du cannabis ou une drogue.

Quelle prise en charge?

L’addiction est une problématique qui nécessite une prise en charge spécifique aux vues des conséquences qu’elle engendre (médicales, décrochage scolaire, marginalisation de la société, dégradations des rapports familiaux etc…).

Le plan régional de lutte contre les drogues et les conduites addictives

Il est mis en œuvre par l’État et l’Agence Régionale de Santé dont les priorités affichées pour 2015 – 2017 sont:

  • renforcer l’information et la communication sur les drogues et les conduites addictives,
  • améliorer la qualité et l’efficacité de la prévention,
  • développer l’accompagnement des populations concernées,
  • agir pour la lutte contre les trafics et l’application de la loi.

Le réseau addictions en Martinique

Plusieurs organismes comme le GIP Addictologie et comorbidités, les Centres de Soins d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie (CSAPA), les Équipes de Liaisons et de Soins en Addictologie (ELSA), les Centres d’Accueil et d’Accompagnement à la Réduction des risques pour Usagers de Drogue (CAARUD) ont vocation à apporter une prise en charge pluridisciplinaire des conduites addictives.

Les Consultations Jeunes Consommateurs (CJC) sont des espaces d’échanges pour les familles et jeunes confrontés aux addictions. Et des Points Écoute jeunes sont proposés aux élèves au niveau de l’infirmerie de certains établissements scolaires. Enfin, de nombreuses associations et groupes de paroles visent à prévenir et soutenir les jeunes en situation de dépendance.

De nouvelles pistes de réflexion

Tout au long des échanges, plusieurs perspectives et propositions ont émergés:

  • la nécessité de réfléchir à un dispositif de soins adaptés aux difficultés cognitives rencontrées par les patients,
  • la formation des professionnels et l’implication des acteurs de terrain, dans le cadre de la lutte contre le tabagisme,
  • la nécessité d’augmenter la prévention et la sensibilisation au risque du cannabis  et de réfléchir à de nouveaux séjours thérapeutiques.

Autant d’actions cruciales que la CTM entend soutenir et accompagner. En effet, Alfred Marie-Jeanne, Président du Conseil Exécutif de la Collectivité Territoriale de Martinique a réaffirmé sa volonté de soutenir les projets des spécialistes qui auront pour objectif de prévenir et faire reculer le phénomène d’addictions en Martinique.

Vous n’étiez pas là mais ça vous intéresse. Accédez aux présentations des spécialistes:

Comportements à risques chez les jeunes (2)

Dr Juliette LEVEQUE – Tabagisme Quelles solutions pour arrêter

La ruche – B BRIDIER – Comportement des mineurs et jeunes majeurs une approche sociale

JM COMBA Missions de soins addictologiques

GIP ACM – Organisation de la prise en charge en MartiniqueDr Sylvie MERLE – Epidémiologie des addictions en Martinique

Dr ROLLIER – CHU Le Cannabis

Dr Sylvie MERLE – Epidémiologie des addictions en Martinique

Dr LACOSTE – CHU Alccol et cerveau

Sources:

*Pr. Olivier Cottencin

**National Institute of Drug Abuse (NIDA)


Lire aussi:

Les addictions, on en parle aux journées territoriales de la santé

La Martinique sensibilisée aux souffrances qui conduisent au suicide