M.A.C. |ILS ONT DIT| « Rendre la culture accessible au plus grand nombre » Marie-Hélène LEOTIN

La culture en soit est une œuvre collective, c’est quelque chose de nécessaire pour tout peuple, pour se connaître ou se reconnaître

déclare Marie-Hélène Léotin, conseillère exécutive en charge de la Culture et du Patrimoine.

 

« Rendre la culture accessible au plus grand nombre »

 

C’est un vide culturel et patrimonial qui sera prochainement comblé avec la création du Musée d’Art Contemporain de la Martinique (MAC).

Le Musée d’Art Contemporain est l’un des projets emblématiques de la Collectivité Territoriale de Martinique aussi bien dans le domaine culturel, touristique que du développement économique. Un outil susceptible de renforcer l’attractivité du territoire. Cet établissement sera implanté en plein centre-ville, à l’ancien Palais de justice. Un bâtiment inscrit au titre des Monuments historiques, propriété de la Collectivité Territoriale de Martinique. C’est un lieu de passage des Martiniquais et des touristes, en particulier les croisiéristes qui visitent notre île, Martiniquais et des touristes, en, et qui se trouve à proximité des autres lieux culturels et touristiques de la ville. On pense ainsi à la Bibliothèque Schœlcher, l’Espace muséal Aimé Césaire, la Cathédrale, le Grand marché ou encore le Musée d’archéologie.

« La CTM possède plusieurs musées sur tout le territoire de la Martinique. Ces musées concernent l’histoire, le patrimoine, la société, les sciences mais nous n’avons aucun musée d’Art Contemporain. Il y a bien des initiatives de fondation ou de galeries privées, mais aujourd’hui il faut combler cette lacune », explique Marie-Hélène Léotin, la conseillère exécutive en charge du patrimoine et de la culture. Il faut savoir que l’ancien Fonds Régional d’Art Contemporain (FRAC) possède pas moins de 600 tableaux de peintres caribéens ou martiniquais. « Parmi ces peintres, il y en a de renom et de stature internationale. Je peux par exemple citer Alexandre Bertrand, Khokho René-Corail, Victor Anicet ou encore Louis Laouchez. Cette collection est bien conservée mais elle mérite d’être montré aux Martiniquais. Nous disons que l’Art doit aller à la rencontre des gens. Il faut rendre la culture accessible au plus grand nombre », insiste Marie-Hélène Léotin. La conservation des œuvres des collections du Fonds d’Art Contemporain constitue aujourd’hui un véritable enjeu pour la Collectivité Territoriale de Martinique. Ces œuvres dont la valeur s’élèverait à 440 874,88 euros.

 

Révéler nos talents et nos créations…

 

L’idée est aussi de montrer aux visiteurs et à la population le travail de nos artistes peintres et plasti-ciens contemporains. C’est une collection qui sera enrichi au fil du temps puisque chaque année la Collectivité achète des tableaux. Certaines de ces œuvres sont visibles tout au long de l’année dans certains couloirs de Plateau Roy. « Ce musée doit être un lieu de vie de création et d’animation. On va par exemple faire la présentation spéciale d’un peintre, des expositions permanentes ou tempo-raires. Cela doit être un lieu d’expression pour nos artistes et plasticiens. En particulier pour ceux qui sortent du Campus Caribéen des arts. Il faut à la fois valoriser les œuvres du Fonds Régional d’Art Contemporain que nous avons en réserve et aussi valoriser nos artistes actuels » soutient encore la cheville ouvrière de ce projet. Le bâtiment est actuellement occupé par les ateliers du Sermac qui devraient déménager dès la fin des travaux au parc culturel Aimé Césaire. Et pour accélérer l’achèvement de ces travaux la CTM pourrait apporter une contribution financière. La conseillère exécutive n’entend pas donner de date sur l’ouverture de Musée d’Art Contemporain de la Martinique puisque des travaux sont nécessaires sur ce bâtiment historique. Quoi qu’il en soit, la CTM espère donner un signe fort avant la fin de la mandature.

 

 

Cet établissement sera implanté en plein centre-ville, à l’ancien Palais de justice. Un bâtiment inscrit au titre des monuments historiques, propriété de la Collectivité Territoriale de Martinique.

-Interview réalisée par France-Antilles-