Handicap, enfance et personnes âgées : la CTM fait le point

Ce jeudi 9 mars, la collectivité Territoriale de Martinique a convié les gestionnaires des établissements et services des champs du handicap, des personnes âgées et de l’enfance à une réunion d’information.

Cette rencontre qui s’est tenue à l’hôtel de la CTM était présidée par le conseiller Exécutif Francis CAROLE en présence de mesdames Louise TELLE , Stéphanie NORCA et Christiane BAURAS , présidentes des commissions sectorielles de la CTM.

Cette rencontre qui a rassemblé une centaine de participants s’inscrit dans la continuité des échanges partenariaux initiés en 2016 et dont l’un des principaux objectifs consiste à améliorer la qualité du service rendu aux usagers.

En effet, au-delà des considérations financières, qui sont bien évidemment très importantes, il s’agit pour la Collectivité Territoriale de Martinique de travailler avec ses partenaires à une vision partagée de la prise en charge des martiniquais les plus fragilisés, dans le respect du rôle et des prérogatives de chacun.

Cette matinée a donc été l’occasion d’aborder différents points.

Le premier a consisté en un état des lieux financier en deux temps, le bilan 2016 et la campagne budgétaire 2017. Le second a porté sur une présentation des évolutions induites par la loi du 28 décembre 2015, dite loi d’adaptation de la société au vieillissement.

Ainsi, en 2016, ce sont plus de 91 (quatre-vingt-onze) millions d’euros qui ont été alloués aux 60 établissements et services des trois secteurs. Cette enveloppe financière conséquente évolue chaque année à la hausse et 2017 ne fera pas exception à cette règle compte tenu de la création de nouvelles places (plus 1,4 millions d’euros). En terme d’emplois, ce sont 1.074,44 ETP qui sont financés pour 2.536 places et services.

Pour la CTM , doter la Martinique d’une offre d’hébergement et de services diversifiée, répartie sur l’ensemble du territoire, constitue une exigence, en dépit des contraintes budgétaires. Il est vrai que l’offre sur le champ du handicap (nombre de places par rapport aux besoins identifiés) devra être augmentée. Le maillage territorial devra être rééquilibré notamment sur le NORD.

La CTM poursuivra les échanges avec les partenaires pour tenter de répondre, chaque fois que cela sera possible, aux besoins repérés.

Le conseiller exécutif a ,de ce point de vue, réaffirmé l’engagement pris par la CTM de réunir ,dès la fin du mois de mars, les commissions de travail afin d’aboutir à des orientations et propositions partagées et consensuelles.

Elles auront tout naturellement vocation à nourrir une démarche plus large dans le cadre de l’économie sociale et solidaire.

Ce sont les enjeux d’aujourd’hui et plus encore ceux de demain.