GÉNÉALOGIE : Et si on recherchait nos ancêtres ?!

Il y a un an, la Collectivité Territoriale de Martinique lançait, avec succès, le recrutement de 70 annotateurs venant du grand public dans le cadre d’un projet d’indexation collaborative des registres d’état civil anciens de la Martinique.

En 12 mois, grâce à l’implication de 50 annotateurs qui se réunissent chaque semaine, 2 000 noms de personnes tirés de 22 registres ont été indexés !

Sans laisser plus de place au suspens, rendez-vous sur le site de la Banque Numérique des Patrimoines Martiniquais (BNPM) pour y découvrir peut-être vos ancêtres :

http://www.patrimoines-martinique.org/?id=chercher&formulaire=thematique

 


Une initiative citoyenne au cœur de l’action publique…

En Martinique, les actes d’état civil depuis la fin du XVIIe siècle jusqu’aux premières années du XXe siècle, sont disponibles sur le portail de la Banque Numérique des Patrimoines Martiniquais et également sur le site des Archives nationales d’outre-mer.

Depuis 2010, les Archives de Martinique avaient mis en ligne tous les noms des personnes libérées de l’esclavage par l’acte d’abolition en 1848 (soit 56 229 individus) ainsi que les registres du recrutement militaire pour les années 1889 à 1921 (soit 39 882 personnes).

L’indexation collaborative des registres d’état civil anciens par un groupe d’annotateurs venant du grand public s’inscrit donc dans la continuité de l’action de la Collectivité Territoriale de Martinique pour permettre de mettre au jour le maximum de lignées issues de l’esclavage en Martinique.

 

Annotateurs : ils témoignent…

 

Bonne découverte à tous !