Faire de la forêt des volcans de Martinique une « Forêt d’exception »

Dans le cadre du processus de labellisation des forêts départementalo-domaniales de la Montagne Pelée et des Pitons du Carbet, dite « Forêt des volcans » ; l’Office National des Forêts, la Collectivité Territoriale de Martinique et les différents acteurs du territoire ont rédigé, en concertation, un contrat de projet qui présente le plan d’actions à mettre en œuvre sur la période 2018-2023.

Afin d’enclencher l’ultime étape de dépôt du dossier de labellisation au niveau national, le Président du Conseil Exécutif, le Directeur Régional de l’ONF et le Président du Parc Naturel de Martinique ont signé le contrat de projet ce jeudi 4 octobre 2018.

Des massifs forestiers exceptionnels

Les forêts départementalo-domaniales de la Montagne Pelée et des Pitons du Carbet ont été sélectionnées sous le nom commun de « Forêt des volcans de Martinique », pour leur caractère remarquable :

  • La Montagne Pelée représente un patrimoine géologique et historique très fort en tant que volcan mondialement connu.
  • Les Pitons du Carbet procurent l’essentiel de l’eau potable et sont essentiels à la production de bois.
  • Ces deux massifs présentent une grande diversité biologique, relativement épargnée de par une accessibilité localement difficile. On y croise des espèces endémiques.
  • Ils sont des éléments structurants des paysages nord martiniquais.
  • S’y trouvent nombre de sites majeurs pour l’accueil du public martiniquais et touristique.

Aussi, ces deux forêts font-elles l’objet de beaucoup d’attention à travers la mise en place de nombreux outils de protection et de valorisation :

  • Outils de protection

Ces deux massifs sont classés en Réserve biologique intégrale : totalité de la Montagne Pelée depuis avril 2007, et un peu plus de la moitié des Pitons du Carbet depuis janvier 2014. Ils sont inclus dans le territoire du parc naturel de la Martinique.

  • Outils de valorisation

Ils font l’objet d’une procédure de labellisation Forêt d’exception depuis novembre 2012 (collaboration ex-Département / ONF, animateur de la démarche / PNM), et également d’une procédure d’inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO

Le protocole de labellisation

Le label Forêt d’exception est un outil national de valorisation de forêts exceptionnelles, du point de vue patrimonial et de gestion concertée. Il met en valeur trois enjeux :

  • La dimension territoriale avec la gouvernance de la forêt,
  • La dimension sociale avec la politique d’accueil du public,
  • La dimension professionnelle avec la mise en valeur des savoir-faire forestiers.

Pour intégrer au mieux la forêt à son territoire, il est important que soit menée une large concertation entre collectivités, groupes socioprofessionnels et usagers au sein d’un comité de pilotage ; cela, afin de partager le diagnostic du territoire forestier, développer des partenariats techniques et financiers, et contractualiser un plan d’actions communes inscrit dans la durée.

Quelques infos sur le Contrat de projet 2018-2023

Le Comité de pilotage composé de 36 membres regroupe les représentants des principaux acteurs de la forêt, à savoir l’ONF, les collectivités locales concernées, le PNM, la DRAC, la DAAF, la DEAL, l’Office de l’Eau, l’Université des Antilles ainsi que des référents scientifiques et UNESCO. Il est présidé par la CTM.

La concertation entre ces différents acteurs a abouti à la rédaction d’un contrat de projet qui présente le plan d’actions à mettre en œuvre sur la période 2018 à 2023. Quatre orientations stratégiques ont été définies:

  • OS1 : Connaître et mettre en valeur la biodiversité, les ressources naturelles et les différents patrimoines de la forêt des volcans de Martinique.
  • OS2 : Inscrire dans la durée un projet de développement local afin d’assurer un lien durable entre la forêt, le territoire martiniquais et ses acteurs.
  • OS3 : Structurer et améliorer l’accueil de tous les publics et faire de ces massifs des leviers du développement du tourisme vert en Martinique.
  • OS4 : Promouvoir l’identité du massif en s’appuyant sur son patrimoine et la notion de multifonctionnalité en forêt tropical.

Le présent contrat de projet 2018-2023, issu d’un long processus de concertation, doit être validé par tous les membres du comité de pilotage, avant dépôt du dossier de labellisation au niveau national. La cérémonie officielle de signature avec l’ensemble des membres du comité de pilotage aura lieu dans le courant du mois d’octobre.

L’obtention du label « Forêt d’exception » en 2018, serait un précieux témoignage de l’effectivité d’une politique de gestion concertée du patrimoine naturel, et viendrait enrichir le dossier de demande de classement UNESCO.