Cyclotron : l’achat de l’équipement réactualise le projet

Mardi 18 décembre 2018, le Président  Alfred MARIE-JEANNE et le Directeur du CHUM ont signé un deuxième avenant à la Convention pour la mise en place d’un cyclotron en Martinique.

Plusieurs étapes franchies

La CTM et le CHUM ont décidé d’œuvrer ensemble pour l’implantation d’un cyclotron de moyenne énergie (15-18 Mev) en Martinique. Le 16 janvier 2017,  une convention de financement a été conclue entre les parties en vue de formaliser leurs engagements mutuels. Ainsi, la CTM a décidé d’assurer le financement de la conception, de la réalisation du bâtiment, et de l’installation du cyclotron par l’octroi d’une subvention au CHUM, en sa qualité de maître d’ouvrage de l’opération. Ce partenariat s’inscrit dans le cadre d’une étroite collaboration avec l’Etat (Agence Régionale de Santé) qui prendra en charge l’acquisition du TEP-SCAN.

Au titre de l’accord conclu, la CTM a attribué au CHUM, une subvention d’un montant de 11.602.080,00€, dont les modalités de versement pourraient être ajustées dès la conclusion d’un marché global de performance entre le CHUM et son prestataire.

Suite au lancement de deux consultations déclarées, l’une infructueuse et l’autre sans suite, et devant l’impossibilité de trouver un groupement d’entreprises désireux de construire puis exploiter la structure intégrant le cyclotron,  les parties ont décidé de mettre un terme à la procédure du marché global de performance, et de poursuivre l’opération, dans les conditions initiales de maitrise d’ouvrage par le CHUM, sur le fondement d’un «Marché public de conception-réalisation» pour la construction du bâtiment et l’installation du cyclotron.

L’exploitation ne sera plus confiée à une entreprise par contrat mais sera assurée en interne par les personnels du CHUM. A cette fin, l’avenant n°1 à la convention initiale fut conclu le 05 juillet 2018.

Accélérer l’achat du cyclotron

Dans le cadre du déploiement de cette nouvelle procédure, la nécessité de recourir à une nouvelle assistance à maîtrise d’ouvrage dotée d’une expertise technique, conduit les signataires à adapter l’échéancier prévisionnel mentionné par la convention initiale, au titre des modalités de versement de la subvention allouée au CHUM.

Une première tranche de 3 417 309,40€ soit 29,45% du montant total de la subvention sera débloquée dès la signature du présent avenant. Cette somme permettra d’engager les frais liés à la réalisation des études pré-opérationnelles, sachant que le maître d’ouvrage s’engage à prendre un consultant Assistant à Maîtrise d’Ouvrage technique(AMO),  et de lancer l’appel d’offres pour l’acquisition du cyclotron et des enceintes blindées.

Cet avenant vise ainsi à rationaliser la démarche en favorisant l’achat de l’équipement en simultané avec la construction de l’édifice qui doit l’abriter.

En signant cet avenant les deux parties renouvellent leur engagement à rendre le cyclotron opérationnel pour la population au plus tard en 2020.