Cyclotron : 2ème Comité de pilotage

Ils étaient une vingtaine ce jeudi 4 mai à l’Hôtel de la CTM  à l’occasion du 2ème Comité de Pilotage du Cyclotron de Martinique organisé par la Collectivité.

Un projet partenarial

Tout au long de la journée, les élus de la CTM, l’Agence Régionale de Santé (ARS), le CHUM (Centre Hospitalier et Universitaire de Martinique), le Service de Médecine Nucléaire, le Registre des cancers, ont échangé afin de mettre en place le projet de coopération médicale, scientifique et technique.

A cette occasion, des représentants des instances de la santé de l’OECS, d’Antigua et de Curaçao ont été invités pour renforcer les liens de coopération autour de cet équipement indispensable au traitement des cancers dans la Caraïbe.

Un partage d’expertises

Après l’ouverture de la séance par le Président de l’Assemblée, Claude Lise, plusieurs interventions se sont succédées afin de présenter les expertises des différents participants.

Ainsi, Docteur Pinedo du Centre d’Oncologie de Curaçao, invité en visio-conférence, a pu présenter son activité et a confirmé la volonté d’un rapprochement entre les deux îles. Marcel Clodion, Conseiller technique du Cabinet de la CTM, a ensuite présenté la démarche d’acquisition du cyclotron, le planning prévisionnel, l’organisation logistique et budgétaire.

Le Docteur Clarisse Joachim du CHUM s’est, elle, penchée sur le Registre Général des Cancers de la Martinique actif depuis 1983 et les travaux statistiques réalisés par le Centre Hospitalier. Elle a également présenté les travaux de coopération mis en œuvre avec Cuba, Porto Rico et Ste Lucie. Plusieurs projets devraient voir le jour avec la mise en place du cyclotron, comme par exemple la création d’un Registre caribéen des cancers et d’un réseau OECS de cancérologie.

Le Professeur Patrick Bourget du médecine Nucléaire CHUM a, à son tour, fait une présentation des avancées techniques qu’offrent le cyclotron et le TEP Scan pour le diagnostic et le traitement des cancers.

La matinée s’est terminée par les interventions de Dr. Brown, du Centre de Cancérologie d’Antigua et Barbuda, et Dr. RADIX, Chef du Service Santé de l’OECS, qui ont présenté les grandes orientations et les réalisations de leurs organismes.

Préparer les prochaines étapes

La journée s’est poursuivie avec la préparation du dossier de coopération dans le cadre d’INTERREG Caraïbes 2014-2020. Mme Maguy Marie-Jeanne, Chef de cabinet de la CTM, a présenté les critères d’éligibilité du programme opérationnel, la règlementation et les modalités du partenariat.

Outre les COPIL (4 réunions annuelles, la prochaine est prévue en Septembre,) un groupe de travail a été créé qui se réunira dans l’intervalle. Il est chargé de concevoir le projet qui sera soumis au cofinancement du programme INTERREG. La prochaine rencontre aura lieu en juin à Antigua.

Ce moment d’échanges a confirmé l’ambition commune de tous les participants : renforcer les liens entre les pays de la Caraïbe, à travers un grand projet de santé. Le Président du Conseil Exécutif Alfred Marie-Jeanne, qui a tenu a salué les participants, a rappelé l’importance de cet équipement pour l’amélioration de l’offre de soins et souhaité sa mise en place rapide en soulignant par ailleurs l’obligation de développer des partenariats qui incluent l’ensemble de pays intéressés de la Caraïbe.