Conseil Exécutif du 15 juin 2017

CTM-Communique-Presse

63 dossiers ont été examinés lors de ce Conseil Exécutif.

Au total 1 010 710,69 € ont été alloués lors de ce Conseil et attribués à plusieurs secteurs : social, sport, culture, Environnement.
Parmi ces 63 dossiers, 9 relevant des programmes Européens ont été approuvés pour un montant de 724 540,64 € dont 118 843,03 € au titre de la contrepartie de la CTM.

Les opérations concernées sont :

Opération Part Europe Part CTM Part État
Création d’une boulangerie – pâtisserie – traiteur- sandwicherie – café 167 180,00 € 38 887,00 €
Consolidation de  plate-forme informatique de l’entreprise 139 818,00 € 17 925,00 €
Refonte du système d’information de l’entreprise 106 008,00 € 13 251,00 €
Acquisition et déploiement d’un nouveau système d’information et de gestion intégrée 81 048,00 € 22 618 €
Action de formation 39 243,05 € 26 162,03 €
Mécanisation de la gestion de l’enherbement 28 822,09 € 5 086,26 €
Traces, épandages, irrigation et création de serre pour diversification végétale 27 966,07 € 4 935,20 €
Plantation de 1,89 hectare de canne à sucre 3 445,94 € 608,11€,
Replantation d’un hectare de canne à sucre 1 823,25 € 321,75 €
TOTAL 595 354,40 € 118 843,03 € 10 343,21 €

Par ailleurs, 9 fiches DOMO (Document de Mise en Œuvre) du programme FEDER-FSE 2014-2020 ont été validées.

Les fiches DOMO permettent de cadrer l’analyse et l’instruction des dossiers des porteurs de projets. Elles identifient pour chaque mesure, les objectifs, les critères d’analyse, les indicateurs liés, les porteurs de projets concernés, la typologie de projet et toute la règlementation correspondante. Chacune des 9 fiches concernent une des mesures suivantes :
– Diminuer le poids de la facture énergétique pour les ménages défavorisés et les bâtiments publics – rénovation dans le bâti public
– Infrastructures portuaires
– Produits et services numériques des entreprises
– Assurer l’équité numérique du territoire
– Edition de services, applications numériques et logiciels
– Valorisation économique de produits issus des ressources endogènes et filières intégrées locales
– Valorisation économique de l’expertise issue de la gestion et de la prévention des risques majeurs
– Attractivité et inclusion dans les territoires – Améliorer la prise en compte des personnes âgées par une offre d’équipements adaptée
– Compenser les surcouts liés à l’ultra périphéricité et aux autres handicaps structurels – Diminuer la vulnérabilité du territoire face aux risques majeurs

Fort-de-France, le 16 juin 2017