Communiqué final : Conseil des Ministres de l’Éducation de l’OECS

3ème Conseil des Ministres de l’Education de l’OECS
27– 28 février 2018
Hôtel Batelière

Le 3ème Conseil des Ministres de l’Education de l’OECS s’est tenu à la Martinique sous la thématique « Equité et Accès pour tous » du 27 au 28 février 2018. Cette réunion avait pour but de donner aux décideurs l’opportunité de s’accorder sur les stratégies et actions visant à élaborer le programme éducatif de l’OECO conformément à la Stratégie sectorielle de l’OECS (OECSS) et partager des expériences et idées innovantes en vue de la croissance globale de l’éducation dans la région.

En tête de l’ordre du jour figuraient l’impact des catastrophes sur le secteur de l’éducation et les questions de réponse du système scolaire face aux catastrophes. Les résultats des élèves et la qualité des enseignants font également partie des questions majeures traitées. Les Ministres ont bénéficié d’échanges de connaissances avec la Martinique, et ont pu se familiariser avec les programmes d’éducation clés qui peuvent ouvrir des portes aux possibilités d’éducation en Martinique et en Europe pour les citoyens anglophones de l’OECS.

Parmi les participants, on comptait la conseillère exécutive en charge de l’Éducation de la Collectivité Territoriale de Martinique ainsi que les ministres de l’éducation des territoires de l’OECS.

Parmi les principales décisions issues de cette réunion figurent notamment :

  • L’élaboration de directives de conception aux fins de la construction d’écoles capables de résister aux catastrophes naturelles
  • La priorité donnée à la réduction des risques en cas de catastrophe afin de développer les compétences de résilience chez les enfants et les adolescents
  • L’adoption d’un dispositif d’hébergement et de localisation des étudiants dans les situations d’urgence et après les catastrophes
  • La facilitation de la mise en place d’un Groupe caribéen de suivi des mathématiques
  • Le renforcement de la coopération avec la Martinique aux fins de l’accroissement des échanges et l’amélioration des opportunités pour les étudiants de Martinique et des territoires anglophones de l’OECS.