50 bougies pour l’Association pour l’Aide aux Personnes Handicapées

Le samedi 19 novembre 2016, l’Association pour l’Aide aux Personnes Handicapées (AAPH) fêtait ses 50 ans au Palais des Congrès de Madiana, en présence du Président de l’Assemblée de Martinique, et des acteurs de la solidarité en Martinique.

Depuis 50 ans l’AAPH œuvre dans le domaine du handicap  et offre aux familles une prise en charge spécialisée selon le degré et le type de handicap. Aussi, cette rencontre a été l’occasion de mettre à l’honneur le travail accompli jusque là.

Une histoire de femmes

L’AAPH, c’est l’histoire de 4 femmes qui se succèdent autour d’une volonté commune: aider et intégrer les personnes en situation de handicap et lutter contre leur isolement.

En 1966, Fernanda ROY-CAMILLE crée, l’association pour l’aide aux Personnes handicapées (l’AAPH), première institution spécialisée des DFA, pour enfants handicapés mentaux. L’IMP (Institut Medico-pédagogique) « Les Fougères », le premier de la Martinique, fut inauguré en Décembre 1968. Il accueille à l’ouverture des enfants de 6 à 14 ans.

Sous les présidences successives de Paulette PIGEON et Emma MONPLAISIR, et Annie RAMIN, l’AAPH poursuivra l’œuvre commencée et mènera à terme d’autres opérations d’envergure : extension des Fougères et la création de l’ESAT de Bellefontaine, qui reçoit des adultes handicapés.

Quelles perspectives pour l’AAPH?

Si ce 50ème anniversaire a été l’occasion de faire le bilan de l’action de l’association à ce jour, il a été également question de dresser l’horizon de l’AAPH. Mme Annie RAMIN, Présidente de l’AAPH, a présenté le plan d’action de l’association pour les prochaines années:

« Prendre en compte les évolutions sociétales de la Martinique, s’intégrer au plan régional de santé publique… S’inscrire et participer à la co-construction des politiques publiques. »

WhatsApp Image 2016-11-24 at 12.12.14

L’engagement de la Collectivité Territoriale de Martinique

Claude Lise, Président de l’Assemblée a tenu à « rendre encore un hommage appuyé à toutes celles et tous ceux qui œuvrent au sein de l’AAPH et qui ont à cœur de donner aux enfants et aux adultes dont ils s’occupent, ainsi qu’à leurs familles, les moyens de s’épanouir et de construire, avec le reste de la société, l’avenir de notre Martinique. » Il a également confirmé la mise en œuvre d’une « politique volontariste » dans le domaine de la solidarité et plus spécifiquement du handicap dont le point départ a été lancé avec le Schéma de l’autonomie voté le 25 avril 2016, en Assemblée Plénière. « La politique de solidarité envers les publics demeurant une priorité de la CTM.

Cliquez ici pour accéder à la totalité du discours du Président de l’Assemblée de Martinique

 

Lire aussi:

15 travailleurs handicapés en immersion à la CTM

Solidarité : pas à pas vers l’autonomie…